Mise à jour le 13 Avril 2008
 
 
L'Observatoire de Paris
VISITE DE LA COUPOLE ARAGO
À l'occasion de la conférence sur WMAP-5 de
David N. SPERGEL (Université de Princeton)
à l'Observatoire de Paris
 
Le Vendredi 11 Avril 2008
 
Photos : JPM. pour l'ambiance (les photos avec plus de résolution peuvent m'être demandées directement), de nombreuses autres photos sont disponibles sur demande.
 
 
BREF COMPTE RENDU
 
Suite à la conférence de D Spergel à l'Observatoire de Paris concernant les derniers résultats de WMAP-5, nous avons eu droit en petits groupes à la visite de la coupole de l'Observatoire, dite coupole Arago sous la direction de François SEVRE de l'IAP.
 
 
Il faut d'abord la mériter cette coupole, après la montée de ce superbe escalier qui vous coupe les mollets!
 
La construction de cette coupole a débuté en 1846 sous l'instigation de François Arago, Directeur de l'Observatoire.
Cette coupole abrite une lunette équatoriale à monture allemande construite par Brünner (originellement en bois) de 38 cm de diamètre et de 9m de focale. Elle a été fabriquée originellement par Lerebours, puis les frères Henry ont taillé le deuxième objectif en 1881 comme nous le signale F Sevre.
 
La lunette pivote donc autour de deux axes :
·        un axe parallèle à l'axe du monde (dirigé vers le PN)
·        un axe des déclinaisons perpendiculaire à l'axe précédent.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Cette lunette repose sur une armature métallique (l'araignée) ancrée sur la paroi de la tour, elle date de 1850 et a été mise en service en 1854, un an après la mort d'Arago.
 
À l'époque c'était la plus grande lunette par ses dimensions, rappelons que la grande lunette de Meudon qui est composée de deux lunettes d'objectifs doubles l'un visuel de 83 cm de diamètre et de 16m de distance focale l'autre photographique de 62cm de diamètre et de 15.90m de distance focale. Elle a été elle construite aussi par les frères Henry et inauguré en 1893
 
 
 
 
 
 
 
 
 
La lunette Arago a servi pendant plus d'un siècle et reste utilisée de nos jours occasionnellement.
 
Une partie du groupe pose devant la lunette pour la postérité.
Merci encore à F Sevre pour la visite.
Nous avons eu le plaisir comme la Lune était très visible de la voir en plein jour dans la lunette après des contorsions importantes comme vous pouvez le voir sur la photo de gauche. En effet la Lune étant très haute, il fallait s'allonger pour la voir dans l'objectif.
 
 
 
Pour conclure cette superbe après midi, nous avons droit à un 360° sur les toits de Paris dont j'ai tiré ces deux photos :
 
 
Les bâtiments de l'IAP vus de la lunette Arago.
 
Au premier plan les coupoles méridienne et carte du ciel (qui mériteraient bien un petit coup de peinture si je peux me permettre).
 
 
 
 
 
 
 
 
Et un montage panoramique.
 
 
 
 
 
Bon ciel à tous
 
 
 
 
Jean Pierre Martin  
www.planetastronomy.com