LES ASTRONEWS de planetastronomy.com:
Mise à jour : 12 Avril 2011        (Yuri’s day !!)
 
Conférences et Événements : Calendrier   .............. Rapport et CR
Astronews précédentes : ICI        dossiers à télécharger par ftp : ICI
ARCHIVES DES ASTRONEWS : clic sur le sujet désiré :
Astrophysique/cosmologie ; Spécial Mars ; Terre/Lune ; Système solaire ; Astronautique/conq spatiale ; 3D/divers ; Histoire astro /Instruments ; Observations ; Soleil ; Étoiles/Galaxies ; Livres/Magazines ; Jeunes /Scolaires
 
Sommaire de ce numéro :  
La mission Rosetta et les comètes : CR de la conférence de L Jorda à la SAF le 6 Avril 2011. (12/04/2011)
Matière et énergie noires : CR de la conférence de N Palanque Delabrouille à l’IAP le 5 Avr 2011. (12/04/2011)
Saturne revisitée : CR de la conférence SAF de F Rocard du 16 Mars 2011 (12/04/2011)
Star Party de Triel : Compte rendu de la 5ème édition des 12 et 13 Mars 2011. (12/04/2011)
Il y a 50 ans : Le 12 Avril 1961, l’espace devient « humain » ! (12/04/2011)
Soyuz : Maintenant on va pouvoir lancer à partir de Kourou. (12/04/2011)
Hubble: Il confirme la réalité de l’énergie noire. (12/04/2011)
ESO : L’amas de galaxies évolué le plus éloigné. (12/04/2011)
Le tremblement de terre au Japon : L’île a bougé de 2,4m vers l’Est ! (12/04/2011)
SETI: Appel de G Bogaerts à rejoindre la recherche extraterrestre. (12/04/2011)
LRO : Et maintenant la face cachée! (12/04/2011)
GOCE : Une étonnante carte du champ gravitationnel terrestre. (12/04/2011)
Vu d'en haut :. Manhattan vue de l’ISS! (12/04/2011)
La Lune en berceau : Vue par R Marical et explications des cahiers Clairaut. (12/04/2011)
Messenger : Mise en orbite réussie. (12/04/2011)
Cassini-Saturne :.Retour sur Hélène. (12/04/2011)
Un site Internet à découvrir :.de la part de JP Luminet. (12/04/2011)
Livre conseillé :. De feu et de glace d’André Brahic chez Odile Jacob. (12/04/2011)
Les magazines conseillés :.L’Astronomie spécial 50 ans Yuri Gagarine. (12/04/2011)
Les magazines conseillés : Science et Avenir spécial Gagarine. (12/04/2011)
 
 
 
IL Y A 50 ANS : L’ESPACE DEVIENT HUMAIN ! (12/04/2011)
 
Je m’en souviens de ce 12 Avril 1961, en fait je crois qu’on ne la su que le 13, pour la première fois, un homme, est allé dans l’inconnu qu’était l’espace. Cet homme s’appelait Yuri Gagarine, ancien soudeur, pilote d’avion à ses heures et premier cosmonaute.
 
J’ai toujours gardé les articles de journaux de l’époque, ils sont un peu jaunis, mais j’y tiens, en voici quelques uns.
 
France Soir du Jeudi 13 Avril 1961
France Soir du Dimanche 16 Avril 1961
 
En fait à cette époque on savait très peu de choses sur ce vol, cela allait durer d’ailleurs pendant de nombreuses années.
 
On sait maintenant que tout ne s’est pas bien passé :
·                           L’orbite est trop haute (en cas de panne la rentrée naturelle dans l’atmosphère se ferait au bout d’un mois, mais les réserves étaient prévues pour une semaine !)
·                           Pendant la rentrée dans l’atmosphère, le module de service reste attaché à la capsule Vostok trop longtemps, mettant en danger le retour
 
Autre point important : cela a été longtemps le secret le plus gardé de l’Union Soviétique : Gagarine s’est éjecté de sa capsule automatiquement à 7000m d’altitude ; en effet nos amis Russes ne maîtrisaient pas encore bien la technique des rétro fusées à l’atterrissage, ils ne voulaient prendre aucun risque avec la cosmonaute, et ils le firent s’éjecter.
Cela n’enlève bien sûr rien à l’exploit de Gagarine.
 
Pour moi, ado à l’époque, ce fut le début de mon intérêt pour tout ce qui touchait à l’espace et à l’astronomie.
J’ai même eu l’extrême chance de pouvoir voir cet héros alors que j’étais à Londres en cet été 1961 (les parents torturaient ainsi leurs enfants à l’époque en les envoyant de l’autre côté de la Manche, pour qu’ils apprennent la langue de Shakespeare !).
 
Bref, quelle aventure, si elle vous intéresse, allez voir mon ancienne conférence sur l’histoire de la conquête spatiale.
Elle est disponible aussi au téléchargement sur mon site sous le titre de CONQUETE SPATIALE.zip
 
NE PAS OUBLIER :
 
Notre ami Pierre François Mouriaux (Pif pour les intimes) organise une soirée spéciale au Musée de l’Air et de l’espace du Bourget pour commémorer cet événement, c’est Yuri’s night (la nuit de Yuri) le 12 Avril à partir de 10H.
 
En soirée nombreuses conférences dont :
 
Conférence grand public : "Les enfants de Gagarine"
Auditorium Roland Garros de 18 à 20h
Conférence organisée en partenariat avec la Société Astronomique de France
Intervenants
•    Léopold Eyharts, astronaute français
•    Elisa Cliquet, ingénieur propulsion à la Direction des Lanceurs du CNES
•    Jacques Arnould, chargé de mission sur les questions d’éthique au CNES
•    Yves Gauthier, auteur du livre "Gagarine ou le rêve russe de l’espace"
•    Alain Souchier, président de l’association Planète Mars
•    Philippe Varnoteaux, historien
•    Michel Viso, responsable des programmes d’exobiologie au CNES
Modérateur : Gilles Dawidowicz, président de la commission de planétologie de la Société Astronomique de France

 
Tous les détails.
 
C’est un événement mondial d’ailleurs, beaucoup de pays y participent.
 
Il y a aussi une exposition au Palais de la Découverte, je vous en parlerai la prochaine fois.
 
 
Voir aussi les photos de :
http://www.universetoday.com/84738/yuri-gagarin-and-vostok-1-photo-album-50th-anniversary-of-human-spaceflight/
 
 
POUR ALLER PLUS LOIN :
 
Gagarine ou le rêve russe de l’espace par Y Gauthier.
 
 
CR de la conférence de JPM sur la conquête spatiale au Planétarium de Bretagne
 
De nombreux documents vidéos sur ce premier vol se trouvent sur Internet, j’en ai sélectionné quelques uns :
 
Ce document de 5minutes :
http://www.youtube.com/watch?v=eWJDwGq3W_Q&feature=player_detailpage
 
Et ce document de 6minutes que je trouve très bien.
http://www.youtube.com/watch?v=Qfz5B2uERcE&feature=related
 
D’autre part, il existe une simulation vidéo de ce vol, très intéressante à regarder :
http://www.youtube.com/watch?v=Iq4iiq1eLyo&feature=player_detailpage
 
 
 
 
 
chickens_up.gif
 
 
SOYUZ : MAINTENANT ON VA POUVOIR LANCER À PARTIR DE KOUROU. (12/04/2011)
 
Ça y est enfin, le pas de tir pour la fusée mythique russe Soyuz (plus de 1700 tirs) est enfin prêt au Centre Spatial Guyanais (CSG) à Kourou.
 
 
Pour le moment le CSG ne mettra pas en orbite des vols habités à partir de Kourou, mais seulement des charges commerciales, en effet on gagne en masse mise en orbite à cause de la position équatoriale du centre par rapport à Baïkonour. On gagne 30% sur la masse à mettre en orbite basse.
 
 
Le premier lancement d’un Soyuz guyanais, devrait avoir lieu le 31 Août 2011.
 
Pour l’essentiel, ce pas de tir est identique aux autres sites de lancement du Soyouz au Kazakhstan ou en Russie, bien qu’il ait été adapté pour répondre aux réglementations de sécurité européennes.
 
Une des plus grandes différences est le portique mobile de 45 m de haut, qui fournit un environnement protégé pour l’installation des charges utiles sur le lanceur une fois celui-ci érigé à la verticale.
A l’intérieur, des plates-formes de travail mobiles donnent accès à tous les niveaux du lanceur.
 
 
 
 
 
 
Bonne chance à Soyuz!
 
 
 
 
chickens_up.gif
 
 
 
HUBBLE:.IL CONFIRME LA RÉALITÉ DE L’ÉNERGIE NOIRE. (12/04/2011)
crédit photo : NASA, ESA, Riess, Macri, STScI/AURA et al
 
 
La NASA publie ces jours-ci sur le site de Hubble et dans la revue The Astrophysical Journal du début Avril, une récente étude par le télescope spatial sur les chandelles standard que sont les Céphéides et les Super Nova Ia.
 
On sait depuis longtemps que l’Univers est en expansion, on sait depuis plus récemment que le taux de cette expansion semble d’accélérer depuis quelques milliards d’années.
On a attribué cette force « anti-gravitationnelle » à une mystérieuse énergie noire dont on ne sait pas grand chose.
 
Mais il existe des hypothèses alternatives à cette énergie noire, notamment, certains pensaient que nous (notre galaxie et notre environnement) serions entourés d’une énorme bulle d’espace vide de taille gigantesque (8 milliards d’années lumière de diamètre) et que l’observation des galaxies de l’intérieur de cette bulle donnerait lieu à une illusion d’optique qui correspondrait à une accélération de l’éloignement de ces galaxies, et augmentant ainsi la vitesse d’expansion de l’Univers.
 
 
Hubble vient de rejeter une telle hypothèse en mesurant avec une précision inégalée jusqu’à présent (3,3% !) la constante de Hubble (vitesse de l’expansion de l’Univers).
 
Les astronomes du STScI et de la Johns Hopkins University (avec à leur tête le célèbre Adam Riess) ont étudié garce à l'instrument WFC3 (Wide Field Camera 3 dans le visible et IR) les chandelles standard (600 Céphéides) dans de nombreuses galaxies et notamment plus de 250 dans la galaxie NGC 5584 située à 72 millions d’années lumière dans la Vierge et représentée sur la photo ci-contre. Elle s’éloigne à la vitesse de près de 1600km/s.
 
Les mesures sont basées sur la distance exacte de ces galaxies lointaines, et elles sont ensuite comparées avec le taux d’expansion auquel elles obéissent.
 
Ce sont comme dit précédemment les Céphéides puis les SNIa qui servent d’étalons pour ces mesures de distance.
 
 
 
 
 
 
Ces derniers calculs donnent pour taux d’expansion (la constante H0) une valeur de 73,8 km/s +/-2,4 km/s par Mégaparsec.
 
L’amélioration de ce facteur combiné avec les données sur 7 ans de WMAP, amène à une plus grande contrainte sur l’équation d’état du paramètre énergie noire et confirme sa contribution dans la composition de l’Univers (près de 73%).
 
 
 
 
POUR ALLER PLUS LOIN :
 
 
Article sur le sujet chez nos amis de Futura Sciences.
 
Hubble élimine une alternative à l'énergie sombre
 
http://www.science20.com/news_articles/cosmic_bubble_theory_universe_expansion_ruled_out-77170
 
Inflation, énergie et matière noires selon WMap 7 par Futura Sciences
 
Adam Riess sur l’énergie noire.
 
JPM sur la mesure des distances en Astronomie CR conférence aux RCE 2008
 
Les étoiles variables : CR de la conférence de JPM à la SAF en commission de cosmologie
 
 
 
chickens_up.gif
 
ESO : L’AMAS DE GALAXIES ÉVOLUÉ LE PLUS ÉLOIGNÉ . (12/04/2011)
 
Thierry Botti du LAM et correspondant de l’ESO pour la France nous communique la nouvelle suivante :
 
 
Les astronomes ont utilisé une armada de télescopes au sol et dans l'espace, dont le Very Large Telescope de l’ESO à l’Observatoire Paranal au Chili afin de découvrir et de mesurer la distance par rapport à la Terre de l'amas de galaxies évolué le plus éloigné jamais trouvé. Bien que cet amas soit observé lorsque l'Univers avait moins d'un quart de son âge actuel, il ressemble étonnamment aux amas de galaxies que l’on observe actuellement dans l'Univers local.
 
«Nous avons mesuré la distance à l'amas de galaxies évolué le plus éloigné jamais trouvé», dit Raphael Gobat (CEA, Paris), l'auteur principal de l'étude pour laquelle les observations réalisées avec le VLT de l'ESO ont été utilisées, "La chose surprenante est que, lorsqu’on le regarde attentivement, cet amas de galaxies ne semble pas jeune – de nombreuses galaxies se sont « assagies » et ne ressemblent pas aux galaxies à formation d'étoiles que l’on observe habituellement dans l'Univers primitif. "
 
 
Les amas de galaxies sont les plus grandes structures de l'Univers maintenues ensemble par la gravité.
Les astronomes s'attendent à ce que ces amas grandissent au fil du temps et donc que des amas massifs soient rares dans l'Univers primitif. Bien que des amas plus éloignés aient déjà été observés, ils sont toujours apparus comme de jeunes amas en plein processus de formation et non pas comme des systèmes assagis et évolués.
 
Cette équipe internationale d'astronomes a utilisé les instruments puissants que sont VIMOS et FORS2 installés sur le VLT de l’ESO pour mesurer les distances de certaines taches floues dans un curieux ensemble d’objets rouges très peu lumineux, observés auparavant avec le télescope spatial Spitzer.
Ce groupement, baptisé J1449 CL 0856 (en fait position de l’objet dans le ciel), avait toutes les caractéristiques indiquant qu’il s’agissait d'un amas de galaxies très éloigné .
 
 
 
Les résultats montrent que nous sommes, en effet, en train de voir un amas de galaxies tel qu'il était lorsque l'Univers avait environ trois milliards d'années - moins d’un quart de son âge actuel (un z de 2,07 a été mesuré).
 
Une fois mesurée la distance de cet objet très rare, ces astronomes ont observé attentivement les galaxies qui le composent en utilisant le télescope spatial Hubble de la NASA et de l’ESA, ainsi que des télescopes au sol, dont le VLT.
Ils ont trouvé des preuves suggérant que la plupart des galaxies de l'amas ne formaient pas d’étoiles, mais étaient composées d'étoiles déjà âgées d’environ un milliard d'années. Cela fait de cet amas un objet évolué d’une masse proche de la masse de l'Amas de la Vierge, l’amas riche en galaxies le plus proche de la Voie Lactée.
 
Une autre preuve indiquant qu'il s'agit bien d'un amas évolué provient d'observations, réalisées avec l'observatoire spatial XMM-Newton de l'ESA, de l'émission de rayons X provenant de J1449 CL 0856. L’amas présente une émission de rayons X qui doit venir d'un nuage très chaud de gaz ténu remplissant l'espace entre les galaxies et concentré vers le centre de l’amas.
Ceci est un autre signe de maturité pour un amas dont les galaxies sont solidement maintenues ensemble par sa propre gravité, alors que des amas très jeunes n’auraient pas eu le temps de piéger du gaz chaud de cette manière.
 
Comme Raphael Gobat conclut : «Ces nouveaux résultats renforcent l'idée que des amas évolués existaient quand l'Univers avait moins d'un quart de son âge actuel. De tels amas sont supposés être très rares selon la théorie actuelle et nous avons eu beaucoup de chance d’en repérer un. Mais si de nouvelles observations en trouvaient beaucoup plus, alors cela pourrait signifier que notre compréhension de l'Univers primitif devrait être revue. "
 
 
 
chickens_up.gif
 
 
LE TREMBLEMENT DE TERRE AU JAPON : L’ÎLE A BOUGÉ DE 2,4M VERS L’EST ! (12/04/2011)
 
 
Le tremblement de terre de force 9 sur l’échelle de Richter, qui a secoué nos amis Japonais il y a peu, a eu des conséquences (autres que des morts et un accident nucléaire) sur sa position sur le globe terrestre : aussi incroyable que cela paraisse, la partie concernée sur l’île de Honshu s’est déplacé de 2,4m vers l’Est.
 
Rappelons que ce genre de séismes est provoqué par le glissement sous marin des plaques tectoniques l’une sur l’autre.
Dans ce cas précis, la plaque supportant l’île de Honshu (appelée plaque Nord Américaine) s’est « relâchée » après glissement de la plaque Pacifique sous elle pendant une longue période sans incident (vitesse : 8cm/an en moyenne).
Tout d’un coup la pression devient trop forte, et la plaque supérieure cède et dans ce cas avance vers l’Est. Cette avance de l’ordre de 2,4m (confirmée par le célèbre USGS américain) a été détectée aussi par les satellites.
 
 
On s’est servi des données du radar de ENVISAT pour identifier la déformation du sol due au séisme, en comparant les chiffres du 19 Février et du 21 Mars 2011 (séisme le 11 Mars). C’est comme cela que les spécialistes du JPL ont pu déterminer la valeur de ce mouvement vers l’Est, par une technique appelée InSAR (synthetic aperture radar interferometry). On identifie à intervalle régulier (tous les 30 jours pour Envisat) la même zone au sol, la précision de l’ordre de quelques mm
 
C’est ce que l’on voit sur cette image, chaque cercle jaune correspondant à un mouvement de 35cm au sol.
 
Épicentre marqué par l’étoile rouge.
 
Crédits: Based on ESA data - JPL/Caltech ARIA project (E. Fielding, Principal Scientist JPL/Caltech; S. Yun, Research Scientist JPL/Caltech; P. Agram, KISS Postdoctoral Fellow Caltech)
 
 
 
 
De même on a pu déterminer qu’une station GPS au sol avait effectivement bougé de 2,4m, autre preuve s’il en est.
 
 
Autre conséquence de cet énorme séisme : l’axe de la Terre a semble-t-il été « déplacé » de 10 cm ; je dois avouer que je ne comprends pas bien ce que cela veut dire ; je pense que cela ne peut jouer que sur la vitesse de rotation de notre planète autour du Soleil, et donc sur la durée de l’année. Je crois savoir que c’est une valeur négligeable, heureusement.
 
Bref, nous souhaitons à nos amis Japonais beaucoup de courage dans la reconstruction des zones sinistrées.
 
 
POUR ALLER PLUS LOIN :
 
Le site japonais du séisme (en anglais).
 
Article du Point sur le séisme.
 
Article du Nouvel Observateur sur le même sujet.
 
 
 
chickens_up.gif
 
 
SETI@Home : APPEL DE G BOGAERTS A REJOINDRE LA RECHERCHE EXTRATERRESTRE . (12/04/2011)
 
Notre fidèle lecteur de Belgique, Guy Bogaerts participe activement au site du SETI (Search for Extra Terrestrial Intelligence ; recherche d’intelligence extra terrestre).
C’est une expérience scientifique qui utilise des ordinateurs reliés à Internet pour la recherche d'une intelligence extraterrestre (SETI) et qui télécharge et analyse des données d'un radio-télescope
 
Voici ce qu’il nous écrit :
 
Dans l'Est de la Belgique nous avons fondé le Team BOSCHO qui rassemble des personnes qui participent au projet SETI@Home.
Actuellement nous sommes classés dans le top 1000 au niveau mondial sur + de 50.000 Team et 4ème sur 194 au niveau Belgique.
http://users.skynet.be/bk135008/BOSCHO/index.htm
http://fr.boincstats.com/stats/team_stats.php?pr=sah&st=0&or=&co=Belgium
 
SETI@home est une expérience scientifique qui utilise des ordinateurs reliés à Internet pour la recherche d'une intelligence extraterrestre (SETI). Vous pouvez participer en exécutant un programme gratuit qui télécharge et analyse des données d'un radio-télescope. Cette expérience est conduite par l'Université de Californie, Berkeley et la Planetary Society. 
 
 
Nous lançons un appel à ceux qui souhaiteraient participer à ce projet mondialement connu de nous rejoindre dans "BOSCHO"
 
Vous trouverez l'histoire du projet SETI sur le site suivant:
http://www.astrosurf.com/luxorion/seti.htm
 
Et pour y participer, il suffit de télécharger le logiciel, de  suivre les Instructions de BOINC (Université de Californie) et ensuite de rejoindre le Team BOSCHO.
 
http://setiathome.berkeley.edu/index.php
 
Bien entendu, je me tiens à la disposition de ceux qui souhaiteraient de l'aide ou des  explications complémentaires.
 
Voici son mail pour le contacter : gbogaerts@skynet.be
 
 
 
chickens_up.gif
 
 
LRO :.ET MAINTENANT LA FACE CACHÉE ! (12/04/2011)
(crédit photo : NASA/GSFC/Arizona State University)
 
Comme vous le savez de la dernière édition, pendant deux semaines à la mi-Décembre 2010, la sonde lunaire américaine LRO, a effectué des relevés photographiques de type Nadir (verticalement) avec l’objectif grand angle de sa superbe caméra la LROC.
 
 
 
La dernière fois nous avions dévoilé la face terrestre, cette fois-ci la face cachée de la Lune (farside) est à notre disposition.
 
 
On remarquera que cette face est profondément différente de la face visible, en effet, elle possède beaucoup moins de « mers » ; cela est probablement dû à la plus grande épaisseur de la croûte de ce coté.
 
La croûte de la face visible est plus fine car à cause des effets de marée, le noyau lunaire est plus attiré vers la Terre (n’oublions pas que la Lune présente la même face vers nous ; elle est « synchronisée », tidal locked en anglais,  entre la rotation de la Lune sur elle-même et sa rotation autour de la Terre) laissant ainsi moins de place à la croûte.
Comme on le voit sur cette image.
 
 
 
 
 
Le site de LRO au GSFC.
 
 
 
 
chickens_up.gif
 
 
 
 
GOCE : UNE ÉTONNANTE CARTE DU CHAMP GRAVITATIONNEL TERRESTRE. (12/04/2011)
 
 
En près de deux ans, le satellite de l’ESA, GOCE a rassemblé suffisamment de données pour obtenir une carte très détaillée de la gravité terrestre.
 
GOCE (Gravity field and steady-state Ocean Circulation Explorer : Mission d'étude de la gravité et de la circulation océanique en régime stable) est le premier représentant d’une nouvelle famille de satellites de l’ESA destinés à étudier notre planète et son environnement pour mieux comprendre le fonctionnement du système Terre et son évolution en vue de faire face au changement climatique global.
Il mesurera en particulier les infimes variations du champ de gravité terrestre sur l’ensemble de la planète.
Il s'intéressera aussi à la circulation océanique et aux mouvements des calottes polaires.
 
Si la Terre était parfaitement ronde et homogène, la gravité serait identique en tout point de sa surface, mais ce n'est pas le cas, il existe des montagnes et des océans qui jouent sur la répartition de la gravité.
 
 
C'est Thales Alenia, groupe franco-italien, qui est le constructeur principal de ce satellite; ce sont eux qui ont mis au point le concept même de cet engin, notamment le système de contrôle appelé "Drag Free Attitude Control System" qui maintient l'altitude correcte en vol de façon à permettre aux accéléromètres d'être en "chute libre" afin de mesurer la gravité.
En effet, afin d'être sensible aux plus petites variations de la gravité, GOCE doit orbiter le plus bas possible : 260km d'altitude où une atmosphère résiduelle existe quand même. Ce satellite de plus d'une tonne, est long de 5 m et sa forme aérodynamique inhabituelle a été étudiée pour limiter les frottements induits par cette atmosphère résiduelle.
(voir pour plus de détails l’article paru dans l’Astronomie du mois de Février 2010.
 
 
L’ESA vient de publier ce géoïde à l’occasion de la dernière réunion GOCE à Munich.
 
 
Le géoïde c'est la surface de référence exacte de notre planète. La mesure du géoïde est obtenue en fait par la mesure exacte du champ de gravité au dessus des continents. Au dessus des océans, c'est le niveau moyen des mers qui est choisi comme référence pour les mesures de niveaux (d'altitude). On note par exemple que l'altitude des océans n'est pas la même sur tout le globe, la différence peut atteindre quelques centaines de mètres!
 
Le géoïde sert de référence pour les mesures précises d'altitude. C'est une surface équipotentielle de pesanteur.
Évidemment cela donne à notre bonne vieille Terre, une allure de patatoïde.
 
Ce géoïde est le plus précis qui existe ; il devrait nous aider à mieux comprendre comment fonctionne la machine Terre.
 
Crédits: ESA/HPF/DLR
 
 
 
 
 
Vous pouvez aussi voir la vidéo du géoïde qui tourne avec la rotation terrestre.
 
 
 
chickens_up.gif
 
 
VU D'EN HAUT :.MANHATTAN VUE DE L’ISS! (12/04/2011)
(crédit photo : ESA/NASA)
 
Notre astronaute Européen, Paolo Nespoli a pris une succession de photos de la presqu’île de Manhattan ce 17 Mars 2011.
 
Ces photos sont montées en mosaïque pour nous donner un bel aperçu du cœur de New York.
 
 
J’ai coloré exprès en bleu l’East River et l’Hudson pour mieux faire apparaître la presqu’île.
 
Une autre belle vue de Manhattan, cette fois ci vue par le satellite Terra.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
chickens_up.gif
 
 
 
LA LUNE EN BERCEAU : VUE PAR R MARICAL ET EXPLICATION DES CAHIERS CLAIRAUT. (12/04/2011)
 
 
Vous avez peut-être remarqué en ce début Avril, que notre croissant de Lune, avait une forme un peu inhabituelle, en effet il semblait plus couché que d’habitude (on dit que la Lune est en berceau).
 
Notre ami Roger Marical de la SAF et grand astrophotographe a fixé cet instant (malgré un temps maussade) et nous propose sa photo que vous voyez ci-contre.
 
La question est maintenant, comment est-ce possible de voir la Lune comme cela, la plupart d’entre nous pensions que c’était une configuration rare sous nos latitudes et que ce n’était possible qu’à partir de sites beaucoup plus au Sud de notre planète.
 
Cela se comprend assez aisément car au couchant, au moment du printemps l'écliptique est au dessus de l'équateur. Si de plus le plan de la Lune accuse ses 5° au dessus de l'écliptique avec une Lune très jeune, il y a possibilité  de la voir en berceau car elle accuse une latitude écliptique positive optimale.
 
Les fameux cahiers Clairaut, dirigés par notre autre ami Christian Larcher, en donne une explication plus complète dans son numéro 121 du Printemps 2008, là voici :
 
 
 
 
 
 
·        L'orientation de l'écliptique au coucher du soleil lorsque que la date est proche de l'équinoxe de printemps
·        La latitude écliptique géocentrique élevée de la Lune pour ce fin croissant des 16 et 17 mars (ici on parlait de 2010) : la lune coupe le plan de l'écliptique (Latitude écliptique= 0°) le 10 mars au nœud ascendant et le 24 mars au nœud descendant, c'est à dire quelle se trouve les 16-17 mars à sa latitude écliptique maximum
 
 
P.S. Sous nos latitudes, le croissant de lune en berceau peut s'observer aussi à l'équinoxe d'automne en dernier croissant au lever du Soleil mais ce ne sera pas le cas en 2010 car la latitude écliptique de la lune sera négative lors des derniers croissants d'automne.
Rendez-vous donc pour les premiers croissants de printemps le 6 mars 2011 (Lat. ec. 5°) ou le 5 avril 2011 (Lat. ec.  4°10')
 
 
Sources : Logiciel Solarium et IMCCE : http://www.bdl.fr/fr/ephemerides/formulaire/form_eph
 
Voir aussi le site du CLEA sur ce sujet.
 
 
 
chickens_up.gif
 
 
MESSENGER :.MISE EN ORBITE RÉUSSIE. (12/04/2011)
Crédit photo : NASA/Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory/Carnegie Institution of Washington.
 
Le 18 Mars 2011, Messenger, est devenu le premier satellite de Mercure.
Il est entré maintenant dans sa phase d’essais de ses sept instruments.
 
 
Mais entre temps il nous fait parvenir sa première photo, prise ce 29 Mars 2011 ; d’autres ont suivis (plus de 300 en cours d’analyse).
Le cratère très visible de cette image est le cratère Debussy de 85km de diamètre ; à l’ouest de ce cratère (à 8 heures comme diraient les pilotes) se trouve un étrange petit cratère avec des raies noires, le cratère Matabei de 24 km de diamètre.
La partie inférieure de cette photo (vers le Pôle Sud de Mercure) nous dévoile une partie de cette planète non encore photographiée.
On voit sur cette vue, la partie photographiée (en jaune) dans cette première image.
 
Il est prévu pendant la vie de Messenger d’acquérir plus de 75.000 images.
 
Crédit photo : NASA/Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory/Carnegie Institution of Washington
 
 
 
 
Mercure est une planète intéressante à étudier, en effet on se pose de nombreuses questions à son sujet comme :
 
·                           Pourquoi est-elle si dense ? Son noyau métallique occupe en effet plus de 60% de sa masse.
·                           Les dimensions exactes de son noyau.
·                           Quelle est le passé géologique de Mercure ?
·                           La nature de son champ magnétique, car elle possède un champ magnétique alors que Vénus et Mars n’en ont pas.
·                           Certains cratères près des pôles sont dans l’obscurité permanente, y-a-t-il de la glace dedans ?
·                           Mercure possède une très fine atmosphère, quelle est sa composition ?
 
C’est à toutes ces questions que Messenger devrait essayer de répondre.
 
 
Tous les détails de cette mise en orbite sur le document pdf suivant.
 
 
 
chickens_up.gif
 
 
CASSINI SATURNE :.RETOUR SUR HÉLÈNE. (12/04/2011)
(images : NASA/JPL/Space Science Institute)
 
 
Hélène est un satellite Troyen de Dioné (c’est à dire qu’il est à un des points de Lagrange stable du système Saturne Dioné Hélène) et il a déjà été visité par Cassini.
 
Mais cette fois-ci, la sonde est passé un peu plus près (31.000km) ce 31 Janvier 2011 et on a pu voir plus de détails de surface.
 
On aperçoit ici la face « arrière » (trailing hemisphere en anglais) de ce satellite de 33km de « diamètre ».
 
Image prise par la NAC de Cassini en lumière polarisée dans les verts (la colorisation est de moi, pour rendre les détails plus visibles).
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Comme d'habitude, vous trouverez toutes les dernières images de Cassini au JPL
Les animations et vidéos : http://saturn.jpl.nasa.gov/multimedia/videos/videos.cfm?categoryID=17
 
Les prochains survols : http://saturn.jpl.nasa.gov/home/index.cfm
Tout sur les orbites de Cassini par The Planetary Society; très bon!
 
Voir liste des principaux satellites.
 
Sur ce site les dernières nouvelles de la mission Cassini.
 
 
chickens_up.gif
 
UN SITE INTERNET À DÉCOUVRIR :.DE LA PART DE JP LUMINET. (12/04/2011)
 
 
Notre ami et célèbre lecteur des Astronews, l’astrophysicien Jean Pierre Luminet, nous écrit pour nous conseiller un site qui nous éclaire sur le big bang et tous les aspects de l’astronomie.
C’est : http://www.dubigbangauvivant.com
 
Ce site est sous titré : du Big Bang au vivant, l’odyssée des connaissances.
 
Il semble provenir de nos amis de la Belle Province, je veux dire du Québec.
 
Ils nous proposent un voyage spatial :
 
L'exploration spatiale vit une époque formidable! Les sondes et télescopes nous alimentent en images toujours plus spectaculaires du système solaire et de l'Univers. Ce voyage veut témoigner de la beauté de ces images et aussi permettre au voyageur d'approfondir ses connaissances lors des neuf  arrêts qui ponctuent ce voyage.
 
C’est très bien fait, ce voyage est même parsemé de commentaires d’Hubert Reeves ce qui ne gâche rien.
 
 
 
 
 
 
 
Merci à JPL de nous avoir conseillé ce superbe site.
 
 
 
chickens_up.gif
 
 
 
LIVRE CONSEILLÉ.:.DE FEU ET DE GLACE D’ANDRÉ BRAHIC CHEZ ODILE JACOB. (12/04/2011)
 
 
Notre ami et célèbre astrophysicien André Brahic, vient de publier un nouvel ouvrage de superbes photos et commentaires sur les lunes des planètes géantes.
 
 
Les planètes géantes sont au coeur de notre histoire. Le chemin parcouru en une génération est immense. Les planètes géantes n'étaient pour nos ancêtres que des points de lumière dans le ciel. Elles se révèlent aujourd'hui dans leurs moindres détails : mondes merveilleux, agités d'énormes boules de gaz, embellis par un étonnant ballet d'anneaux et de lunes.
 
En quelques décennies, nous en avons appris plus sur les planètes qu'au cours des quarante siècles qui ont précédé. Mais l'aventure ne fait que commencer.
Avec ce livre, je vous invite à un voyage vers des destinations que nos petits-enfants pourront approcher et que leurs arrière-petits-enfants considéreront comme des étapes de l'Aventure humaine. "
 
Un livre exceptionnel qui, à la nouveauté et à la beauté des images, allie l'actualité la plus récente des découvertes scientifiques et le talent du conteur.
 
 
 
 
 
Sommaire de l’ouvrage :
·        Quelle famille !
·        D'ardentes géantes !
·        Le seigneur des anneaux
·        L'age de ses cratères
·        Le feu sous la glace
·        L'océan sous la banquise
·        Le yin et le yang
·        Des nains au pays des géants
·        Lointaines géantes
 
 
 
Code ISBN-13: 978-2738123305    Prix 35€ que vous ne regretterez pas !
 
 
 
chickens_up.gif
 
 
LES MAGAZINES CONSEILLÉS.:.SPÉCIAL 50 ANS YURI GAGARINE. (12/04/2011)
 
 
 
 
 
À CONSOMMER AUSSI SANS MODÉRATION : le numéro spécial de l’Astronomie consacré à Gagarine et qui vient de paraître.
 
 
 
Seulement 6,90€ pour 50 ans de souvenirs !
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
chickens_up.gif
 
 
 
LES MAGAZINES CONSEILLÉS :.SCIENCE ET AVENIR SPÉCIAL GAGARINE. (12/04/2011)
 
 
Nos amis de Science et Avenir publient aussi un numéro spécial sur la conquête spatiale.
 
­Les héros de l'espace : Depuis 50 ans, ils ont conquis l'orbite terrestre et la Lune.
Iront-ils sur Mars
 
En plus un deuxième numéro sur le nucléaire civil et
un DVD : A la conquête de l'espace
 
 
 
prix : 7,90€
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
chickens_up.gif
 
 
Bonne Lecture à tous.
 
 
 
C'est tout pour aujourd'hui!!
 
Bon ciel à tous!
 
JEAN PIERRE MARTIN
Abonnez-vous gratuitement aux astronews du site en envoyant votre e-mail.
 
Astronews précédentes : ICI       
 
Pour vous désabonner des astronews : cliquez ICI.