LES ASTRONEWS.de planetastronomy.com:

Mise à jour : 29 Avril 2005

 

Calendrier Conférences et Évènements : ICI

Astronews précédentes : ICI          Infos Dernière Minute  ICI

ARCHIVES DES ASTRONEWS

Sommaire de ce numéro :

 

qQue se passe-t-il avec nos émissaires interplanétaires (Pioneer, Voyager)? (29/04/2005)

qChandra observe Saturne : le Soleil toujours actif si loin. (29/04/2005)

qCassini-Titan : sous toutes les longueurs d'onde! (29/04/2005)

qCassini Saturne : Encelade et Epimetheus. (29/04/2005)

qLes rovers martiens. Vive le vent de Mars! (29/04/2005)

qMars Express : Aureum Cahaos en est vraiment un! (29/04/2005)

qLa navette : vue d'en haut! (29/04/2005)

qLivre-DVD conseillé : Hubble toujours Hubble!! (29/04/2005)

 

 

 

 

 

 

 

 

QUE SE PASSE-T-IL AVEC NOS ÉMISSAIRES INTERPLANÉTAIRES ? (29/04/2005)

(Photo/dessin NASA)

 

Les sondes Pioneer (des années 1970) et Voyager (des années 1980) après avoir rempli parfaitement leurs missions d'exploration des planètes lointaines, sont devenues les objets les plus lointains jamais envoyés dans le fin fond du système solaire. Et on les suit à la trace.

 

Et bien on a détecté quelques anomalies dans leurs trajectoires.

Nous avions déjà évoqué le sujet il y a quelques temps.

Elles semblent subir une accélération (oh très faible , de l'ordre de 10-10 fois plus faible, soit 10 milliards de fois plus faible que la gravité terrestre, mais permanente) dirigée vers le Soleil, qui les ralentit, nos amis ingénieurs qui suivent ces sondes ont baptisé ce phénomène, l'effet Pioneer (Pioneer Effect)

 

On ne sait pas comment cet effet se répartit vers le fond du système solaire, et une étude récente propose d'utiliser les trajectoires des petites planètes (astéroïdes de la ceinture de Kuiper ou comètes par exemple) pour analyser ce champ gravitationnel et déterminer si il s'agit vraiment d'un effet Pioneer qui serait dû à une plus grande importance de la présence de la ceinture de Kuiper ce qui représenterait un réel phénomène physique ou de l'effet Yarkowsky (influence des IR sur les planétoïdes) ou d'erreurs dues à des dégazage de ces sondes.

 

 

Les auteurs proposent de s'intéresser particulièrement aux corps suivant : 5335 Damocles; 8405 Absolus et 2001XA255 qui sont des trans-neptuniens.

 

 

Mais ce n'est pas tout, comme vous le savez les Pioneer sont en fait sourds et muets depuis 2002, alors que les Voyagers (Voyager 1 est le plus éloigné : il est en ce moment à 95UA!!!! et "roule" à la vitesse pharamineuse de 3,6 UA par an!) sont en fonctionnement et transmettent des informations sur l'espace intersidéral, là où personne n'a encore été.

Les deux Voyager sont en parfait état, leurs batteries nucléaires encore avec de la puissance et leurs expériences : rayons cosmiques, plasma, magnétomètre, détecteur de particules etc.. fonctionnent et appellent papa et maman de temps en temps pour donner de leurs nouvelles.

 

Mais nos amis américains trouvent que trente ans à payer les salaires des techniciens chargés d'écouter ces signaux, c'est trop alors, alors ils envisagent de ….débrancher le téléphone et de licencier le personnel.

 

La décision devrait se prendre dans les jours qui viennent, je vous tiendrai au courant.

 

 

 

 

 

 

POUR ALLER PLUS LOIN :

 

Vous voulez savoir où se trouvent nos émissaires en ce moment : allez chez Heavens above.

 

L'anomalie Pioneer en anglais.

 

Un autre article en anglais sur l'influence de la ceinture de Kuiper sur la trajectoire des Pioneer.

 

 

 

 

 

 

chickens_up.gif

 

 

 

CHANDRA OBSERVE SATURNE (29/04/2005)

 

 

Chandra (notre télescope spatial en X) ne s'intéresse pas qu'aux étoiles et galaxies, il a tourné ses yeux il y a quelques temps vers Saturne.

 

(Photo : Chandra d'un événement similaire)

 

Il a détecté (son instrument ACIS Advanced CCD Imaging Spectrometer) une éruption X dans une zone équatoriale (donc non polaire) suite à une éruption de classe M6 d'une tache solaire (la numéro 10540).

C'est surprenant et très différent de Jupiter par exemple, où ces éruptions ont lieu aux pôles.

 

Ces émissions de rayonnements X sur Saturne sont corrélées avec le flux solaire à 10,7cm (2800MHz).

Ce flux à 10cm correspondant à l'émission radio dans la chromosphère solaire est proportionnel à l'activité des taches solaires et à leur nombre, il a en fait remplacé dans beaucoup de graphique le nombre de taches. C'est une mesure de l'activité solaire.

 

Chandra vient d'établir un lien direct entre des émission X sur le disque de cette planète liées aux taches solaires. Le Soleil a bien pris possession du système solaire complet, on ressent ses soubresauts même à la distance de Saturne.

 

 

Les résultats viennent d'être publiés dans Astrophysical Journal.Letters

 

À lire aussi en anglais : Measuring energy from the sun :

 

 

 

 

 

chickens_up.gif

 

 

 

 

 

CASSINI :TITAN SOUS TOUTES LES LONGUEURS D'ONDE ! (29/04/2005)

(Photo NASA/JPL)

 

La sonde Cassini continue son étude systématique de Titan, elle nous fournit cette semaine trois vues de Titan de la même zone mais dans des longueurs d'onde différentes.

 

L'image jaune est prise dans le visible (filtres rouge, vert et violet) et correspond à ce qu'un humain pourrait voir ou plutôt ne pas voir car ce brouillard bloque toute impression de la surface. La couleur jaune orangée est due aux particules hydrocarbonées des aérosols de l'atmosphère.

 

La deuxième image (la grise monochrome) est une vue qui perce le brouillard elles prise au travers du filtre de 938nm donc dans le proche Infra Rouge.

 

La troisième image (celle qui apparaît verte) est une combinaison de deux images IR (à 938 et 889nm) et d'une image prise dans le visible (à 420nm). Le vert correspond à la surface de Titan alors que le rouge correspond aux couches de méthane stratosphérique. On distingue du bleu le long des bords, cela correspond aux brouillards de la haute atmosphère.

 

Toutes ces photos ont été prises par la caméra grand angle de Cassini le 16 Avril 2005 à une distance moyenne de 170.000km de Titan.

 

 

 

Les scientifiques comparent aussi les différentes informations des différents capteurs concernant la surface de Titan. On voit sur l'assemblage suivant le même cratère vu avec différents instruments.

La photo de gauche correspond à une image Infra Rouge, puis l'image radar et enfin à droite l'image en fausse couleur. Ce cratère fait approximativement 80km de diamètre et on distingue parfaitement la matière (éjecta) qui s'est échappée au moment de l'impact.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le VIMS c'est le système d'imagerie de Cassini (Visual infrared mapping spectrometer)

 

 

 

Mais Cassini lors de ce survol du 16 Avril à 1000km de la surface, a aussi découvert des composés hydrocarbonés dans la haute atmosphère de Titan, ce que l'on savait depuis Huygens.

 

En effet l'atmosphère est composée principalement d'azote et de quelques % de méthane, le composé carboné le plus simple (CH4 : un Carbone entouré de 4 Hydrogène) mais ils ont trouvé aussi d'autres composés carbonés plus complexes. La chimie du carbone est la base de la vie sur Terre, c'est pour cette raison que ces découvertes sont intéressantes. Titan est en fait un merveilleux laboratoire pour étudier les prémisses de la vie.

 

Le graphique suivant correspond à la répartition à 1200km d'altitude (donc dans la très haute atmosphère) des composés carbonés à base de carbone de plus en plus complexe (C1 à C7), c'est à dire des composés comportant de plus en plus de carbone dans leur formule chimique (voir programme de chimie de seconde!!).

 

En fait l'échelle horizontale est en Dalton (rassurez vous rien à voir avec Lucky Luke! Cela vient de John Dalton le célèbre chimiste britannique) unité de masse moléculaire; un Dalton de 1 correspond à l'Hydrogène, de 12 au Carbone etc…

En fait ce graphique prouve qu'il y a des composés de plus en plus complexes dans l'atmosphère.

 

Ces mesures ont été effectuées par le INMS (Ion and Neutral Mass Spectrometer) de la sonde, spécialisé dans les mesures de composition atmosphérique.

 

D'où proviennent ces composés? Du nuage interstellaire originel, des comètes? On cherche.

 

C'était le 6ème survol de Titan par Cassini, il doit y en avoir encore au moins 39, les découvertes sont en marche!

 

 

 

Comme d'habitude, vous trouverez toutes les dernières images de Cassini au JPL

 

 

Les prochains survols de Cassini sont donnés ICI

 

 

chickens_up.gif

 

 

 

 

 

CASSINI SATURNE : ENCELADE ET EPIMETHEUS  (29/04/2005)

(Photos : NASA/JPL)

 

 

Cassini vient de trouver des particules de poussières autour d'Encelade. Ce nuage de particules peut trouver son origine effectivement sur ce satellite de Saturne, soit à partir de l'anneau E qui est très proche.

(vue d'Encelade avec au premier plan une partie des anneaux de Saturne A et B, photo prise le 7 Mars 2005 à plus d'un million de km)

 

Cette découverte est due à l'analyseur de poussières cosmiques (CDA : Cosmic Dust Analyzer) et des vérifications sont en cours pour trouver la véritable origine de ces particules. L'équipe en charge du CDA a besoin de quelques survols supplémentaires pour y voir plus clair.

C'est ce que préparent les techniciens de la mission en prévoyant le prochaine survol du 14 Juillet 2005 d'abord envisagé à 1000km d'altitude, ils sont maintenant en train de diminuer cette altitude à 175km pour lever les doutes sur ces particules. Ce sera le survol le plus proche d'un satellite de Saturne pendant la mission Cassini. Le passage suivant au dessus d'Encelade : le 12 Mars 2008.

 

Durant les deux derniers passages (17 Février et 9 Mars 2005) le CDA a détecté des milliers de particules plus petites qu'un cheveu humain. Les scientifiques pensent depuis longtemps qu'Encelade est la source de matière de l'anneau E (qui s'étend jusqu'à 302.000km), il est possible que les forces de marées avec d'autres lunes de Saturne aient chauffé l'intérieur d'Encelade source d'un possible volcanisme à base de glace qui alimenterait ainsi l'anneau E.

 

Comme annoncé la fois précédente, Encelade possède une atmosphère et le magnétomètre a découvert récemment des ions de la molécule d'eau qui pourraient être une partie de cette atmosphère. Comme Encelade est petit (500km de diamètre) sa gravité n'est pas assez forte pour retenir son atmosphère longtemps, donc il faut l'alimenter en permanence, ce pourrait être ce cryovolcanisme.

Encelade est l'objet le plus brillant du système solaire, prouvant ainsi qu'il est bien couvert de glace fraîche.

 

 

 

 

Cassini s'est aussi intéressé à Epimetheus, ce petit satellite qui partage l'orbite de Janus.

 

Ce petit satellite (115km) est de forme irrégulière et parsemé de cratères plutôt arrondis, ce qui semble indiquer une surface vieille de plusieurs milliards d'années.

La photo présentée est en couleur (mais oui!) et pour votre information, le grand cratère (33km) du bas de la photo s'appelle "Hilairea" et la zone rosée cratérisée du bas gauche a été gentiment nommée Pollux!!!

Cette photo a été prise le 30 Mars 2005 à 75.000km de la surface de ce satellite avec la caméra télé.

 

Janus et Epimetheus dansent un étrange ballet cosmique, en s'échangeant les orbites tous les 4 ans et sont la cause d'ondes et d'irrégularités dans les anneaux.

 

Leur densité est inférieure à 1 semblant indiquer qu'ils sont peu liés un peu comme le serait un ensemble de gravats (on dit l'expression "rubble piles" en anglais) qui ne tient ensemble que par la gravité.

Les relevés spectrométriques indiquent qu'ils sont formés principalement de glace.

 

 

Comme d'habitude, vous trouverez toutes les dernières images de Cassini au JPL

 

 

 

chickens_up.gif

 

 

 

LES ROVERS MARTIENS : VIVE LE VENT DE MARS! (29/04/2005)

(Photos NASA/JPL)

 

Spirit a vu de près l'action des dust devils martiens.

Voici une animation préparée pour nous par les ingénieurs du JPL.

 

Ce petit clip nous montre un de ces vents diaboliques , ces tourbillons de poussières (Dust Devils : DD) circulant dans la plaine de Gusev et observé par la navcam de Spirit sol 456 (1er Avril 2005), les images vont de 20 sec en 20 sec.

La technique pour observer ce phénomène a changé, on ne se repose plus uniquement sur la chance, la nouvelle stratégie est de prendre une rafale de 21 images dont Spirit en envoie quelques unes vers la Terre ainsi que l'ensemble en basse résolution (thumbnail) , l'équipe au sol à la vue des images décide si des images additionnelles contenant les DD doivent être envoyées sur Terre ou non.

Les scientifiques attendaient impatiemment ces DD car ils savaient par les photos de Mars Global Surveyor que cette région était pleine de traces sombres au sol signature de ces tourbillons.

Ces tourbillons sont causés par l'énorme différence de température entre le sol chauffé par le soleil et les vents continuels qui soufflent et dont la température à par exemple deux mètres du sol est froide. C'est ce contraste de température qui génère ces vents tourbillonnants. L'étude de la direction de ces DD donne une indication de la direction des vents au cours de la journée et leur taille donne une idée de la quantité de matière qu'ils absorbent du sol et transportent dans l'atmosphère tous les jours.

 

Spirit grimpe toujours sa colline et notre ami Gilles Dawidowicz de l'Association Planète Mars (APM) fournit cette semaine des superbes cartes de la position de cette sonde. À voir absolument.

 

 

En grimpant il prend toujours des photos , en voici une que je soumets à votre sagacité :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je trouve la pierre en équilibre sur le rocher intéressante, elle a une forme un peu différente des autres, qui a une idée? Photo prise sol 464 (photo n°

http://marsrovers.jpl.nasa.gov/gallery/all/2/p/464/2P167556956EFFA9HEP2280R1M1.JPG)

 

J'ai agrandi la pierre :

 

 

À part cela, tout va bien, on espère qu'il va arriver au sommet dans les 2 à 3 mois qui viennent.

 

 

 

 

 

 

Les meilleures photos sont classées dans le planetary photojournal que vous pouvez retrouver à tout instant:

http://photojournal.jpl.nasa.gov/targetFamily/Mars

 

 

 

 

chickens_up.gif

 

 

 

 

 

 

 

MARS EXPRESS :AUREUM CHAOS EN EST VRAIMENT UN! (29/04/2005)

(photos ESA)

 

On ne peut pas être blasé par les photos de la super caméra HRSC de Mars Express, les images sont de plus en plus époustouflantes! C'est le cas cette fois ci avec la région Aureum Chaos, située juste au dessous de l'équateur à l'Est de Valles Marineris, imagée de façon très détaillée.

 

Elle contient canyons et mesas comme dans le grand Ouest américain, c'est une région qui s'est effondrée sous son propre poids, créant ainsi ce relief classique.

 

 

Il faut voir aussi les vues obliques Nord et Sud.

Je rappelle que les vues obliques NE SONT PAS des simulations par ordinateur, mais bien des vues correspondant à différents angles de prise de vue.

L'histoire de cette région est compliquée, ce bassin a été rempli dans la passé de sédiments puis semble s'être effondré sur lui même

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

chickens_up.gif

 

 

 

LA NAVETTE VUE D'EN HAUT! (29/04/2005)

(photo : Space Imaging)

 

Le départ de la navette STS 114 est repoussé de quelques jours vers le 22 Mai, en fouillant dans Internet, Jacques Tiziou et notre ami Pif ont trouvé sur le site d'Ikonos cette photo prise du pas de tir par la navette spatiale le 8 Avril 2005.

 

On aperçoit Discovery sur la plate-forme de tir avec son réservoir orange.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

chickens_up.gif

 

 

 

 

 

 

LIVRES-DVD CONSEILLÉ : HUBBLE LE LIVRE DES 15 ANS  (29/04/2005)

 

L'ESA vient de publier une merveille à l'occasion des 15 ans d'Hubble.

Comme vous le savez il existe un DVD sur la saga Hubble, vous pouvez d'ailleurs encore trouver Espace Magazine n°13 contenant ce DVD pour 4,90€ (c'est vraiment une affaire), et bien il y a maintenant le livre correspondant (qui contient le DVD).

120 pages en couleur de format 30x25cm en haute qualité.

Son prix est de 15€.

Il est publié par l'ESA en tant que contribution aux 15 ans de bons et loyaux services d'Hubble.

 

C'est notre ami Lars Christensen de l'ESO à Garching (RFA) qui avec Bob Fosbury ont publié ce livre , ce sont les mêmes auteurs que le DVD et le livre reprend les chapitres principaux du film.

 

Un livre que tout astronome ou amateur d'astronomie se doit de posséder.

 

Par contre, il n'est pas facile à trouver, voici le résultat de mes recherches:

On le trouve en Irlande à l'Observatoire Armagh (boutique de l'observatoire), au centre Hubble à Garching en Allemagne (mini 25 exemplaires); il devrait être disponible dans tous les planétariums d'Europe.

Sur Internet je l'ai trouvé chez spacebooks.com en Allemagne, disponible.

Je ne l'ai pas encore vu chez Amazon ni à la FNAC. Merci de me prévenir si vous le trouvez dans ces endroits.

 

 

 

 

Tout sur les 15 ans d'Hubble :

http://www.spacetelescope.org/projects/anniversary/

 

http://hubblesite.org/newscenter/newsdesk/archive/releases/2005/12/text/

 

 

 

 

 

chickens_up.gif

 

 

 

C'est tout pour aujourd'hui!!

 

Bon ciel à tous!

 

JEAN PIERRE MARTIN

 

 

Astronews précédentes : ICI