LES ASTRONEWS.de planetastronomy.com:

Mise à jour : 5 Mai 2006

 

Conférences et Événements : Calendrier   .............. Rapport et CR

Astronews précédentes : ICI        dossiers à télécharger par ftp : ICI

ARCHIVES DES ASTRONEWS

Sommaire de ce numéro :  

 

Les exoplanètes : CR de la conférence de M Mayor à l'IAP. (05/05/2006)

Soirée Venus Express à l'Observatoire de Paris : compte rendu succinct. (05/05/2006)

Hubble : Voit aussi le cigare. (05/05/2006)

Le tango des galaxies : Vue en direct par Spitzer. (05/05/2006)

La comète SW-3 : Hubble filme sa désintégration. (05/05/2006)

Nemesis de nouveau actuel? : Le Soleil aurait un compagnon. (05/05/2006)

Jupiter : Au plus près ce mois ci. (05/05/2006)

Cassini-Saturne :.3 satellites d'un coup. (05/05/2006)

Cassini-Titan :..Vue au radar. (05/05/2006)

Huygens Titan : Le dernier film de Hollywood présenté par la NASA. (05/05/2006)

Mars Express :.Nanedi Vallis (05/05/2006)

SMART : De bonne Humeur. (05/05/2006)

Livre conseillé :.Planète Rouge de F Rocard chez Dunod (Nouvelle édition). (05/05/2006)

Les magazines conseillés :.Ciel et Espace de Mai est paru. (05/05/2006)

 

 

 

 

 

HUBBLE : VOIT AUSSI LE CIGARE. (05/05/2006)

(Photo : NASA/ESA/STSCI)

 

Nous avions évoqué la galaxie du cigare M82 il y a quelques temps; qui avait été imagée par Spitzer le télescope spatial en IR.

Hubble est jaloux et pour ses 16 ans en orbite il nous propose sa vue du cigare.

 

 

Mosaïque de 6 images de Hubble (ACS) avec 4 filtres différents prise en Mars 2006 de cette magnifique galaxie M 82 située à 12 millions d'années lumière de la notre.

 

Cette galaxie est célèbre pour ses jets d'Hydrogène émis de la région centrale et pour le taux de naissance d'étoiles en son sein qui d'après les scientifiques est beaucoup plus rapide que dans notre propre galaxie.

C'est aussi une galaxie facilement visible dans la Grande Ourse et baptisée le Cigare à cause de sa forme caractéristique.

 

 

Ces nouvelles étoiles chaudes émettent des particules chargées formant le vent stellaire (similaire au vent solaire) qui comprime le gaz aux alentours ce qui à son tour donne naissance à de nouvelles étoiles, et souffle des immenses nuages d'Hydrogène ionisé dessus et dessous le plan de la galaxie (en rouge sur la photo).

 

La plupart des étoiles de M 82 s'agglutinent en amas dans le centre du bulbe et eux même en amas d'amas qui ne peuvent pas être distingués individuellement dans cette image.

Les points lumineux autour du bulbe ne sont pas des étoiles mais des amas d'étoiles de 20 années lumière de diamètre et contenant chacun quelques millions d'étoiles.

 

On pourra voir ensuite les détails marqués par des rectangles sur la photo ci dessus.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir M 82 dans le catalogue Messier.

 

Les différents types de galaxies sur ce site.

 

M 82 vue par JP Dos Santos et Marc Jousset et Daniel Magarian de Véga

 

M 82 vue par Chandra notre télescope spatial en X, une toute autre vue!

 

 

 

chickens_up.gif

 

 

LE TANGO DES GALAXIES : VUE EN DIRECT PAR SPITZER (05/05/2006)

(Photo : NASA/JPL/Caltech)

 

Il y a quelques temps Hubble avait imagé le lent tango des galaxies NGC 2207 à gauche (NGC = New General Catalog) et IC 2163 (IC = Index Catalog) qui entrent en collision depuis une quarantaine de millions d'années.

 

C'était dans le domaine du visible, Spitzer, observatoire spatial en infra rouge n'a pas voulu être en reste et lui aussi a photographié avec ses yeux la même portion de ciel.

 

Cette scène se passe à 140 millions d'années lumière de nous dans la constellation du Grand Chien.

 

Cette image est la composition de quatre images de base: .6 microns (bleu); 4.5 microns (vert); et 5.8 et 8.0 microns (rouge).

 

Les lumières bleues centrales correspondent aux noyaux des deux galaxies. Les colliers de perles roses contiennent des milliers d'étoiles (points blancs) qui se sont formées avec le choc de la collision des masses gazeuses. Ce sont ces étoiles qui chauffent le milieu interstellaire dans l'IR et lui donne cet aspect rougeâtre.

 

Cette image ressemble plutôt à un masque de carnaval surtout avec ces couleurs là.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

chickens_up.gif

 

 

 

 

 

 

LA COMÈTE 73P/SCHWASSMANN-WACHMANN 3 : HUBBLE FILME SA DÉSINTÉGRATION. (05/05/2006)

 

 

Le site US de Hubble et le site européen du même observatoire spatial mettent en ligne divers formats de film concernant la désintégration de la comète SW-3 qui s'est produite il y a peu.

 

En cliquant sur l'image vous verrez (ou téléchargerez) une vidéo mpeg de 3MB.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tout savoir sur la visibilité de la comète par Ph. Morel président de la SAF.

 

 

Mais Hubble n'a pas été le seul à visualiser cette comète, nos amis de l'hémisphère sud au VLT l'ont aussi fait.

 

On voit ici autour du fragment B les autres fragments de la comète (indiqués par des flèches) pris avec filtres RGB.

Les disques de couleurs correspondent aux étoiles fixes pendant les trois prises de vue.

 

Le fragment C sera au plus près de la Terre le 11 Mai (12 millions de km) et le fragment B le 14 Mai  (10 millions de km), il devrait pouvoir être vu à l'œil nu.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

chickens_up.gif

 

 

 

NEMESIS DE NOUVEAU ACTUEL? : LE SOLEIL AURAIT UN COMPAGNON. (05/05/2006)

 

Le Binary Research Institute (BRI) a été créé en 2001 par Walter Cruttenden (astronome amateur et écrivain de science fiction) pour étudier l'idée et propager l'hypothèse de l'existence possible d'un compagnon stellaire à notre Soleil; aussi c'est toujours avec des pincettes suspectes que je prends de telles révélations.

 

Les chercheurs de cet Institut auraient mis au jour des problèmes ou irrégularités avec la théorie actuelle de la précession.

 

Ils pensent que l'introduction d'un compagnon du Soleil (le Soleil ferait partie d'un ensemble étoile double, son compagnon porte le nom traditionnel de Némésis) explique mieux et plus simplement ce phénomène de précession que la théorie classique.

 

Ils prétendent que cela mène à une précision dix fois meilleure.

 

Admettons, donc notre Soleil ferait partie d'un système d'étoiles doubles (assez courant dans l'Univers, il faut l'avouer) donc de deux étoiles gravitant l'une autour de l'autre, autour de leur centre de masse.

On n'a pas encore détecté ce compagnon solaire, mais ce pourrait être une naine brune ou même un petit trou noir qui tous deux sont difficiles à détecter.

 

Un indice de l'existence de Némésis, sont les caractéristiques orbitales de Sedna ce planétoïde récemment découvert. En effet Sedna orbite le Soleil de très curieuse façon, son orbite est très elliptique et W Cruttenden a déterminé qu'elle se déplacerait en résonance avec une hypothétique Némésis dont les caractéristiques orbitales avaient été publiées précédemment. D'après lui, Sedna est pris entre les attractions du Soleil et de cette Némésis, et cela lui semble impossible que cette orbite très perturbée soit restée ainsi depuis l'origine que son excentricité n'ait pas été diminuée depuis le temps; une explication serait l'existence de ce compagnons solaire exerçant toujours son influence.

 

La récente découverte de Xena, plus grande que Pluton remet au goût du jour cette théorie du compagnons de notre étoile.

 

 

Signalons que l'hypothèse Némésis a aussi été avancée pour expliquer le cycle d'extinction des espèces.

 

La théorie de Nemesis, compagnon hypothétique éloigné du Soleil favorisant périodiquement une augmentation des comètes pénétrant le cœur du système solaire.

 

Superbe article des Berkeley Labs sur la possibilité Nemesis (anglais) qui fait le point aussi sur les différentes possibilités.

 

 

Histoire à suivre (de loin!).

 

 

 

 

 

chickens_up.gif

 

 

 

JUPITER : AU PLUS PRÈS CE MOIS CI. (05/05/2006)

(dessin NASA)

 

La plus grosse planète de notre système solaire, Jupiter va être au plus près de nous pendant tout ce mois de Mai 2006, elle apparaîtra donc très brillante dans le ciel, à vos télescopes chers amis pour de superbes photos.

 

Elle va se lever à l'Est le matin (et oui! La nuit va être courte) et avec un peu de chance vous pourrez peut être aussi voir la comète au nom imprononçable SW 3.

 

Jupiter vue au lever de Soleil (sunset) le 11 Mai 2006.

Voici une photo de Jupiter faite par Daniel Magarian de Véga prise en 2004.

 

 

 

 

Amis astro photographes amateurs, chargez vos caméras et PC et n'hésitez pas à m'envoyer votre meilleure photo si vous le souhaitez.

 

 

 

 

 

chickens_up.gif

 

 

 

 

 

CASSINI-SATURNE :.3 SATELLITES D'UN COUP. (05/05/2006)

(Photos NASA/JPL)

 

Le monde de Saturne dans toute sa diversité.

Janus le plus petit sur la photo (180km de diamètre), le dernier des "gros" satellites de Saturne découvert par A Dollfus au Pic du Midi; à sa droite Encélade (500km) avec ses geysers d'eau glacée et en haut à droite Téthys avec ses 1000km de diamètre et son relief impresionnant.

 

Image prise de 2 millions de km de distance par Cassini dans le visible le 16 Mars 2006.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une autre vue de Janus visible sous le plan des anneaux de Saturne, il occupe quelques pixels dans la partie droite de l'image, on comprend mieux pourquoi il est plus facile de découvrir des satellites quand les anneaux sont vus par la tranche.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme d'habitude, vous trouverez toutes les dernières images de Cassini au JPL

Les animations et vidéos : http://saturn.jpl.nasa.gov/multimedia/videos/videos.cfm?categoryID=17

 

Les prochains survols : http://saturn.jpl.nasa.gov/home/index.cfm

Tout sur les orbites de Cassini par The Planetary Society; très bon!

 

Voir liste des principaux satellites.

 

 

 

 

chickens_up.gif

 

 

 

 

CASSINI TITAN :.VUE AU RADAR (05/05/2006)

(photos : NASA/JPL)

 

La couverture de Titan au radar se complète tout doucement par Cassini durant T13 (14 ème passage au dessus de Ttitan).

 

 

This annotated map shows the location of the upcoming April 30, 2006, Titan flyby and the areas mapped so far by CassiniOn voit les zones étudiées par Cassini récemment et ce qui est prévu pour fin Avril 2006.

 

 

On peut remarquer au radar certains détails géologiques comme des cratères d'impact et des chenaux d'écoulement.

 

Moi je ne vois que des cratères dont je vous présente deux exemplaires en détail, ils sont du passage du 15 Février 2006.

 

 

 

 

 

 

Plus de détails au prochain passage.

 

 

 

Comme d'habitude, vous trouverez toutes les dernières images de Cassini au JPL

Les animations et vidéos : http://saturn.jpl.nasa.gov/multimedia/videos/videos.cfm?categoryID=17

 

Les prochains survols : http://saturn.jpl.nasa.gov/home/index.cfm

Tout sur les orbites de Cassini par The Planetary Society; très bon!

 

Voir liste des principaux satellites.

 

 

 

 

 

 

chickens_up.gif

 

 

HUYGENS-TITAN : LE DERNIER FILM DE HOLLYWOOD PRÉSENTÉ PAR LA NASA (05/05/2006)

 

 

L'équipe de l'imagerie de la sonde Huygens (le DISR : Descent Imager and Spectral Radiometer) vient de sortir un film en couleur basé sur toutes les photos et informations collectées pendant la descente de Huygens sur Titan le 14 Janvier 2005.

 

Avant de voir ou télécharger ce film, il faut que vous compreniez ce qui montré.

 

 

 

L'opération de descente et d'atterrissage a duré près de 4 heures qui ont été résumées en ce petit film de 7min30

Voici le tableau de bord de ce film, que voit on?

 

La plus grande partie de l'écran correspond à ce que les caméras du DISR ont vu pendant le survol et l'atterrissage.

 

Les scientifiques ont analysé la vitesse du vent, la rotation, la direction du mouvement pendant la descente si bien que le film contient aussi plusieurs barre-graphes tels que :

 

 

Dans le coin en bas à gauche : la trajectoire de Huygens vue du Sud par rapport à une échelle basée sur le Mont Everest. Les flèches pointent les directions vers le Soleil (rouge) et Cassini (bleu).

 

Dans le coin supérieur gauche : une vue représentant l'état des parachutes et de leurs mouvements, le petit trait vertical correspond à la taille d'un être humain pour donner une échelle de comparaison.

 

Dans le coin inférieur droit, une boussole indiquant la direction vue par les caméras de Huygens, les flèches ont la même signification que celle dans le coin gauche (Soleil et Cassini).

 

Dans le coin supérieur droit, une horloge indique le temps universel ce 14 janvier 2005 (c'était en France l'heure d'Hiver : TU + 1 heure), juste à côté le temps mission écoulé depuis le début de la mission.

 

De plus ce film comporte une bande son dont le bruit varie en fonction de la vitesse de rotation et de l'inclinaison de la sonde. Les "clics et clacs" proviennent des chocs de particules heurtant le bouclier de protection etc.. de même des sons (HP droit) sont créés en fonction de la force du signal envoyé à Cassini (bof pas très clair!!)

 

Voilà vous avez maintenant toutes les infos pour visionner au mieux ce film.

 

Ce film de format Quicktime fait 10,8MB et peut être vu ou téléchargé (clic droit et enregistrer la cible sous…) par le public : ICI.

 

 

 

 

chickens_up.gif

 

 

 

MARS EXPRESS : NANEDI VALLIS (05/05/2006)

(Photos ESA/HSRC/ G Neukum)

 

 

Vue prise le 3 Octobre 2004 de Nanedi Vallis par la caméra HRSC (Nord à droite). Sur cette portion de photo la vallée fait entre 800m et 5000m de large et 500m de profondeur.

Position de cette vallée sur Mars : dans la région Xanthe Terra au Sud Ouest de Chryse Planitia. Cette vallée fait 800km de long.

 

On remarque dans cette vallée des érosions ressemblant à l'action d'un liquide qui a coulé pendant une longue période.

Des méandres et des affluents sont nettement visibles.

Ses flancs sont aussi très abrupts et le fond relativement plat.

 

Il semble bien que ce soit de l'eau qui ait coulé à une certaine époque à cet endroit.

 

L'ESA fournit aussi une vue 3D anaglyphe de cette vallée que vous trouverez ICI, attention elle fait 1,3MB.

 

 

Remarque : Nanedi veut dire planète ou étoile en langage du Lesotho une région d'Afrique du Sud.

 

On pourra comparer cette vue de Nanedi Vallis avec celles effectuée par MGS et par Mars Odyssey.

 

Estimation du débit de Nanedi Vallis par l'équipe de la HRSC dans un article de deux pages en pdf.

 

En complément : la recherche de l'eau sur Mars par JP Bibring lors de sa conférence à l'IAP.

 

 

 

Toutes les nouvelles de Mars Express depuis le début dans les archives de ce site.

 

 

 

 

 

chickens_up.gif

 

 

 

 

SMART : DE BONNE HUMEUR  (05/05/2006)

(Photo : ESA)

 

la sonde lunaire européenne Smart-1 tourne toujours autour de notre compagne avant une précipitation contrôlée vers le sol dans quelques mois et elle vient d'imager la partie occidentale de la Mer des Humeurs.

 

Chaque carré représente approximativement 50km sur le terrain et a été photographié par la caméra AMIE de SMART le 13 Janvier 2006 d'une altitude moyenne de 1000km.

 

On remarque clairement le sol lisse de la Mer des Humeurs sur la partie droite de la photo, et le petit cratère en forme de bol est le cratère Liebig F (il y en a plusieurs, d'où la lettre F) qui fait 9 km de diamètre.

 

La mer des Humeurs est un bassin d'impact de plus de 800km de diamètre son age est de 3,9 milliards d'années. Elle est remplie de couches de lave basaltique de plusieurs km d'épaisseur. Elle a été formée peu après l'époque de la formation de la Lune lors d'un impact géant qui a fait couler la lave du manteau de l'intérieur de la Lune et a rempli la cavité ainsi creusée.

 

Lors de la solidification cela a créé des craquements et failles que l'on voit sur la partie gauche de la photo. (Faille Rupes Liebig).

 

 

De très belles cartes basées sur les photos lunaires se trouvent aussi dans ce site : Lunar Republic. : The full Moon Atlas.

 

 

Sur planetastronomy.com d'autres informations sur Smart dans les archives.

 

 

 

 

chickens_up.gif

 

 

 

LIVRE CONSEILLÉ :PLANÈTE ROUGE DE F. ROCARD   CHEZ DUNOD (Nouvelle édition). (05/05/2006)

 

 

Francis Rocard, responsable des programmes d'exploration du système solaire au CNES, vient de profondément modifier son célèbre livre sur Mars paru chez Dunod (Quai des Sciences).

Il tient compte ainsi des dernières découvertes des robots martiens sur le terrain comme Spirit et Opportunity de la NASA ainsi que ceux en orbite comme la sonde européenne Mars Express qui fait des merveilles.

 

Le point fort est bien entendu la géologie martienne, mais on n'oublie quand même pas l'historique de la découverte de Mars par les astronomes et par les robots envoyés par l'homme.

 

 

Voici la présentation de ce livre :

 

 

 

 

Depuis fort longtemps déjà Mars nous fascine et nous aide à comprendre l'Univers ; c'est son orbite particulière qui permit à Kepler de décrypter le mouvement des planètes, c'est sur Mars que les hommes ont imaginé des vies extraterrestres, et c'est sur Mars que des robots cherchent aujourd'hui les traces de vie qui nous aideraient tant à comprendre l'apparition du vivant dans l'Univers.

 

Cet ouvrage nous entraîne tout d'abord dans l'histoire de cette longue relation entre Mars et les Terriens. Puis, il décrit l'épopée des missions martiennes avec leur lot de succès et d'échecs et en rend compte avec le souci de mieux comprendre comment se construisent ces projets spatiaux hors du commun.

 

Récemment, Mars Express et les rovers de la NASA nous ont transmis des informations cruciales sur l'histoire de la planète et particulièrement sur cette période très ancienne où son environnement était probablement propice à l'apparition de la vie.

 

Toutes ces missions préparent un avenir plus lointain qui verra, probablement, un jour un homme faire un deuxième " grand pas pour l'Humanité " en foulant le sol de la planète rouge.

 

 

Le sommaire dans ses grandes lignes:

 

·        Mars dans l'histoire. La "préhistoire" de Mars. Tycho Brahe, un observateur de génie. Kepler, le malingre obstiné.

·        Les progrès des techniques instrumentales (XVIIe-XIXe siècle). L’”affaire” des canaux. La science de Mars dans l’entre-deux-guerres.

·        Les pionniers de l'exploration. Mission impossible. A l’Est, l’étoile rouge. L’Amérique se lance dans la conquête. 

·        La mission de Mars Global Surveyor. Affaires en cours. Mars Odyssey. Mars Exploration Rovers.

·        Mars Express. 2005-2009: le futur en préparation. Mars Reconnaissance Orbiter. Mars Scout. Mars Science Laboratory.

·        État des lieux. Résumé de l'histoire. La géologie de Mars. La préparation du futur.  Le futur aujourd'hui.

·        Les leçons d’Apollo. Ce que révéleront les échantillons. Le problème du retour.

·        Scénario pour un retour d'échantillons. Demain, l’homme sur Mars ?

·        Annexes: L'observation télescopique de Mars. Le visage de Mars. Atterrissage des MER.

·        La vision américaine de l'exploration lunaire.

·        Glossaire. Bibliographie. Webographie.

 

 

19€  ISBN : 2100499408

 

 

 

 

chickens_up.gif

 

 

 

LES MAGAZINES CONSEILLÉS : CIEL ET ESPACE DE MAI EST PARU. (05/05/2006)

 

Un numéro qui fait le point sur le Univers cachés.

 

 

En voici le sommaire :

 

 

 

 

 

Récits d'éclipse

  La Rédaction

Ils étaient des dizaines de milliers, le 29 mars, à avoir fait le voyage, du Bénin à la Turquie, pour vivre quatre minutes irréelles d’éclipse totale. Quelques-uns de ces observateurs nomades nous relatent ces instants magiques.

Ovnis : Le Cnes ouvre ses dossiers

Jean-François Haït

Dès cet été, l’agence spatiale française va mettre tous les dossiers de l’ancien Sepra en accès libre sur Internet. Un service “ovnis” a été recréé, le Geipan, un nouveau directeur et un comité de pilotage nommés. Le Cnes joue la transparence… mais les noms des chercheurs qui vont conseiller le Geipan ne seront pas révélés. En France, les ovnis restent infréquentables pour les scientifiques.

Naissance annoncée d'une grande nébuleuse

Philippe Henarejos

Dans 100 000 ans, la grande nébuleuse d’Orion, alias M42, ne sera plus la reine des merveilles célestes. Une autre nébuleuse, dans Cassiopée, l’aura détrônée. Pour l’instant, elle n’est qu’un obscur nuage sombre baptisé W3. Et les astronomes y traquent les secrets de l’apparition des étoiles massives.

Des sursauts gamma pour sonder l'énergie sombre

Stéphane Fay

L’expansion de l’Univers est-elle à revoir ? Selon l’astrophysicien américain Bradley Schaefer, l’observation de sursauts gamma lointains indique qu’elle ne serait en tout cas pas soumise à une constante cosmologique. Bien que contestés, les travaux de Schaefer inaugurent une nouvelle méthode quant à la détermination des distances de l’Univers lointain.

Les Univers cachés : Cordes et branes, une nouvelle description du monde

Émilie Martin, David Fossé, Stéphane Fay

La théorie des cordes va-t-elle bientôt s’imposer comme la description de l’Univers la plus satisfaisante ? À l’heure où se constitue en France le grand laboratoire Astroparticule et cosmologie et à la veille de l’entrée en service, l’an prochain, du LHC, le puissant accélérateur de particules du Cern, la compréhension de l’Univers passe par un rapprochement entre physiciens et cosmologistes. Dans ce contexte, la théorie des cordes, qui tente d’unifier les différentes forces de la nature, va inévitablement se retrouver au centre des investigations.

Nasa Word Wind : quatre planètes à télécharger

Myriam Détruy, Philippe Henarejos

La Nasa propose sur Internet les cartographies tridimensionnelles et évolutives de la Terre, la Lune, Mars et Vénus. Grâce au site Nasa World Wind, tout le monde peut explorer ces mondes du Système solaire et accéder à des données scientifiques constamment remises à jour.

Mme du Châtelet : La science, passionnément

Émilie Martin

Érudite, férue de science, la marquise du Châtelet est aujourd’hui surtout connue pour sa liaison avec Voltaire. Elle est pourtant l’auteur de la première traduction française des Principia Mathematica d’Isaac Newton et contribuera notablement à faire connaître les théories révolutionnaires de l’astronome anglais. Élisabeth Badinter, conseillère scientifique de l’exposition que la BNF consacre à cette femme savante, nous la raconte.

La fête de l'espace : Portes ouvertes sur l'Univers

Myriam Détruy

Du 17 au 21 mai, la Fête de l’espace propose des animations très variées pour faire découvrir au grand public l’actualité spatiale et l’exploration de l’Univers.

Les satellites galiléens font le spectacle

Jean-Luc Dauvergne

Début mai, Jupiter passe au plus près de la Terre. Une situation idéale pour saisir les moments forts de la ronde de ses satellites.

La comète aux deux visages

Emmanuel Beaudoin

Début mai, un chapelet cométaire passe à proximité de la Terre. Parmi ces fragments, deux pourraient réserver de bonnes surprises aux observateurs et offrir des images originales aux photographes.

Le telescope Dobson Meade Lightbridge

Jean-Luc Dauvergne

Un télescope de 300 mm pour à peine plus de 1 000 euros ! Depuis quelques semaines, l’arrivée des Lightbridge de Meade suscite la tentation chez tous les amateurs. Nous y avons cédé pour vous. Le résultat est plutôt satisfaisant avec un instrument aussi facile à transporter qu’à utiliser, en parfaite cohérence avec son prix.

 

Bonne lecture.

 

 

chickens_up.gif

 

 

 

 

C'est tout pour aujourd'hui!!

 

Bon ciel à tous!

 

JEAN PIERRE MARTIN

 

 

Astronews précédentes : ICI