LES ASTRONEWS.de planetastronomy.com:

Mise à jour : 14 Juin 2006

  

Conférences et Événements : Calendrier   .............. Rapport et CR

Astronews précédentes : ICI        dossiers à télécharger par ftp : ICI

ARCHIVES DES ASTRONEWS : clic sur le sujet désiré :

Astrophysique/cosmologie ; Spécial Mars ; Terre/Lune ; Système solaire ; Astronautique/conq spatiale ; 3D/divers ; Histoire astro /Instruments ; Observations ; Soleil ; Étoiles/Galaxies ; Livres/Magazines ; Jeunes /Scolaires

 

Sommaire de ce numéro :  

Le Soleil dans tous ses états : CR de la soirée Planète Sciences sur ce sujet. (14/062006)

La Rose de l'Observatoire : "Astronomia" est son nom! (14/062006)

Les bras de notre Galaxie : nous indiquent sa structure. (14/062006)

Spitzer : Une nouvelle Andromède (14/062006)

NGC 5866 : Une tranche de galaxie svp! (14/062006)

Nuages : Cloudsat et Calipso vont les étudier de haut! (14/062006)

ISS : On peut la voir et la photographier d'Europe ce week end. (14/062006)

La Lune a des petits frères : Les co-orbitaux. (14/062006)

Cassini-Saturne : Oh Janus suspends ton vol! (14/062006)

Cassini-Saturne : Encelade en flagrant délit d'évaporation! (14/062006)

Les rovers martiens.:.Spirit et la météorite. (14/062006)

Les rovers martiens :Opportunity : on the road again ! (14/062006)

Mars Express :.Apollinaris Patera et sa caldera. (14/062006)

Un site Internet à découvrir :.Jacques Crovisier changement d'adresse. (14/062006)

Juvisy : Festivités Flammarion, Éric Lemaître y était. (14/062006)

Livre conseillé :. Comprendre l'Univers par L Cardon chez Vuibert. (14/062006)

Les magazines conseillés :.Air et Cosmos spécial Mars (14/062006)

 

 

 

 

LA ROSE DE L'OBSERVATOIRE : "ASTRONOMIA" EST SON NOM.

(Photos JPM), disponibles en haute résolution sur demande)

 

Nous avons eu la chance d'être convié à l'inauguration d'une nouvelle "race" de roses, baptisée Astronomia son père est la fameuse maison Meilland et nous avons pu l'admirer dans les jardins de l'Observatoire de Paris ce Mercredi 14 Juin 2006.

 

Cette rose a largement été récompensée dans les concours de roses en 2005 : 1er Prix à Bagatelle, Médaille d’Or à La Haye, Baden-Baden, Le Roeulx et Buenos Aires, Rose de l’année AJJH à Bagatelle et Médaille d’Argent à Saverne.

Sa marraine était la journaliste scientifique Marie Odile Monchicourt et son parrain Alain Baraton, jardinier en chef du Château de Versailles.

 

Astronomia était tout indiquée pour être dédiée à l’Observatoire de Paris, avec ses 5 pétales telles les branches d’une étoile au centre de laquelle jaillit un bouquet d’étamines extrêmement décoratives.

La rose est baptisée par :

De gauche à droite : Daniel Egret Directeur de l'Observatoire, MO Monchicourt la marraine, A Baraton le parrain et le créateur de la rose Jacques Mouchotte

Nombreuse assistance dans les jardins de l'Observatoire de paris

Au premier plan un massif de la rose Astronomia , rose qui sera disponible pour tous les astronomes (et les autres) à partir de l'automne.

 

Bien entendu comme il se doit dans notre beau pays, tout ceci s'est terminé par un cocktail sympathique qui nous a fait "rosir" les visages.

 

Avec la chance d'être dans la salle où le célèbre passage de Vénus nous contemple.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

chickens_up.gif

 

 

 

 

 

LES BRAS DE NOTRE GALAXIE : NOUS INDIQUENT SA STRUCTURE. (14/06/2006)

 

Des astronomes de Berkeley (Californie) sous la direction de Evan Levine ont produit la carte la plus détaillée de l'enveloppe de notre galaxie jusqu'à présent.

Cette étude est parue dans Sciencexpress 1128455.

 

Ils ont ainsi montré que ses bras spiraux s'étendent beaucoup plus loin qu'on ne le pensait.

Ils ont en effet analysé la répartition de l'atome d'Hydrogène dans la galaxie aux longueurs d'ondes radio (comme la raie de 21cm) qui ne sont pas affectées par les poussières du centre galactique.

La carte ainsi obtenue montre que sa forme n'est pas symétrique autour de son noyau central mais contient plus de bras dans certaines parties que dans d'autres et que contrairement aux théories en cours, ces bras s'étendent à des distances où l'on ne pensait pas pouvoir trouver d'étoiles.

 

Le soleil est indiqué par le signe ; les cartes représentent la densité d'Hydrogène HI (surface density) dans la galaxie absolue et normalisée. Représentation en coordonnées polaires (un bien grand mot pour dire que l'on se base sur le centre de la galaxie). (tous les graphes © Evan Levine et all. Berkeley).

 

Figure A (partie supérieure) : Densité de HI par unité de surface (ici des parsec au carré), dont on peut lire l'échelle à droite

Figure B (partie inférieure) : on a représenté cette fois cette densité mais divisée par la densité moyenne ce qui donne une indication des variations (zones orange : les plus denses), c'est donc un nombre sans dimension. On remarque maintenant plus clairement les bras de la galaxie.

Figure A : similaire à la figure de gauche sur laquelle on a superposé 4 spirales logarithmiques correspondant aux 4 bras spiraux de la galaxie.

Figure B : on a prolongé les spirales suivant les formules mathématiques. Les noms de certains bras ont été ajouté.

 

 

 

Le gaz hydrogène a trois degrés d'ionisation (=des électrons périphériques en plus ou en moins), l'HI (pas d'ionisation, donc neutre; HII : simplement ionisé et HIII : doublement ionisé).

 

Que remarque t on aussi : les spirales semblent moins bien ordonnées dans les positions Nord (haut du graphique) que dans les positions Sud.

La densité le long d'un bras est relativement constante, c'est une confirmation de ce que l'on pensait.

L'étude montre aussi que les régions les plus denses sont les moins épaisses. Cette répartition des bras est asymétrique.

 

Ils ont montré que les bras spiraux s'étendent aussi loin que 80.000 années lumière (25kpc) du centre.

 

 

Mais cette étude a aussi un autre aspect, basé sur un article antérieur de Janvier 2006, ils ont établi la carte en élévation (déviation en hauteur par rapport au plan galactique) de notre galaxie, et là surprise, elle est un peu tordue cela on le savait, mais surtout elle n'est pas symétrique.

Nos lecteurs le savent bien car nous avons rapporté cette étude précédemment.

 

Voici une autre représentation en plan du relief de notre galaxie; le zéro est le plan moyen, on voit qu'elle est beaucoup plus élevée à droite qu'à gauche.

Nous sommes là : 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

POUR ALLER PLUS LOIN :

 

Evan a eu la gentillesse de m'indiquer où on peut trouver leurs études sans avoir à les acheter sur le site de la revue, pour ceux que cela intéresse.

 

"The Spiral Structure of the Outer Milky Way in Hydrogen" article format pdf de 10 pages.

 

"The vertical structure of the outer milky way HI disk" article format pdf de 17 pages.

 

Evan Levine a aussi un site personnel que vous pouvez consulter, c'est un jeune étudiant de Berkeley, passionné de la structure de notre Galaxie.

 

Article sur cette étude par Physics Web.

 

 

 

 

chickens_up.gif

 

 

SPITZER : UNE NOUVELLE ANDROMÈDE. (14/06/2006)

(Photos NASA/JPL Caltech/Spitzer)

 

Ce n'est pas la première fois que Spitzer le télescope spatiale infra rouge s'intéresse à Andromède (ou M31) cette galaxie voisine de la notre (seulement à 2,5 millions d'années lumière de nous), mais ce qui est nouveau, c'est que les astronomes ont pour la première fois utilisé la mesure de l'intensité totale IR émise par M31 pour la…..peser!

 

En effet la quantité de lumière IR émise par les étoiles dépend de leur masse, et donc mesurer cette luminosité revient à avoir accès à la masse totale des étoiles.

 

Cette méthode pour peser Andromède a donné le résultat suivant : M31 brille comme 4 milliards de notre Soleil ce qui veut dire comme les étoiles d'Andromède sont en général moins massives que le Soleil, une quantité d'étoiles évaluée à 1000 milliards (notre galaxie contient en gros 10 fois moins d'étoiles).

 

 

 

 

On voit ci dessus, un de ces nouvelles photos composites de Spitzer : sur l'image supérieure, les flots de poussières sont en rouge et les vieilles étoiles sont en bleu, c'est la combinaison des images situées plus bas : à gauche en bleu (à 3,6 et 5 µ) les étoiles et à droite en rouge (à 8 µ) les poussières interstellaires à base d'hydrocarbures polycycliques aromatiques (le Benzène en est un) qui sont exposées à la lumière des étoiles et ré-émettent dans l'IR.

 

 

On peut aussi admirer seulement l'image du haut combinée.

 

On remarquera sur la photo au dessus d'Andromède la galaxie NGC205 et en dessous la galaxie M32.

 

Andromède est une galaxie très étendue dans le ciel puisqu'elle occupe une surface comme 7 fois la Lune, sa largeur est de 250.000 années lumière (notre galaxies est deux fois moins large on pense).

Cette galaxie étant tellement large Spitzer ne peut pas la photographier en une seule prise, la photo ci dessus a nécessité ……3000 photos individuelles qui ont été collées ensemble (stitched together en anglais) pour donner la photo complète.

 

 

 

Consulter aussi le communiqué de presse de Harvard et celui du Caltech pour plus de détails.

 

 

 

 

chickens_up.gif

 

 

 

NGC 5866 : UNE TRANCHE DE GALAXIE SVP! (14/06/2006)

(Photo : NASA/HST/STSCI)

 

 

 

Hubble nous gâte encore une fois avec une vue d'une galaxie (NGC 5866) exactement prise par la tranche.

 

Cette galaxie est située à 44 millions d'années lumière dans le Dragon, elle s'étend sur un diamètre d'approximativement 60.000 années lumière. Il est possible que ce soit aussi M102. (question en suspens).

 

On remarque parfaitement la poussière centrale partagent en deux hémisphères cette galaxie, on y voit le bulbe central apparaissant rougeâtre entouré d'un noyau très brillant et d'un disque bleu d'étoiles situées dans le plan galactique et un étonnant halo extérieur transparent.

 

NGC 5866 est une galaxie de type S0 (voir la nomenclature des galaxies si vous avez oublié) c'est à dire peu spiralée et très aplatie, c'est une galaxie lenticulaire.

On remarquera que le disque de poussières est légèrement voilé par rapport au disque de lumière, ceci pourrait indiquer des effets de marée du passé suite à la rencontre avec une autre galaxie de son groupe.

 

Le disque de lumière s'étend bien au delà du disque de poussières, comme on le remarque, cela veut dire que les poussières et les gaz de la galaxie capable de générer des étoiles, ne s'étendent pas aussi loin dans le disque qu'au moment de la formation des étoiles de ce disque.

 

Cette image est une combinaison d'images bleu, verte et rouge prises par l'ACS en Février 2006.

 

 

 

 

chickens_up.gif

 

 

 

NUAGES : CLOUDSAT ET CALIPSO VONT LES ÉTUDIER DE HAUT. (14/06/2006)

 

 

Après plusieurs retards l'armée américaine a réussi à lancer les satellites Cloudsat (littéralement satellite pour les nuages) et Calipso (Cloud-Aerosol Lidar and Infrared Pathfinder Satellite Observations) chargés d'étudier les nuages.  (Lidar est une abréviation de light detection and ranging).

 

Cloudsat (américano-canadien) et Calipso (améroicano-français) doivent rejoindre en orbite les satellites existants : Aura (américain), Aqua (américain) et Parasol (micro satellite du CNES, français) afin de former ce fameux train spatial que nos américains ont vite baptisé le A-train.

 

 

 

Tiens; pour ne pas lire idiot, qu'est ce donc ce A-train?

Ces 5 satellites orbitent dans le même plan les uns derrière les autres et assez proches (à 15 minutes d'intervalle) dans l'ordre suivant : Aqua, Cloudsat, Calipso, Parasol, et Aura fermant la marche.

Un sixième satellite OCO devrait les rejoindre en 2008.

Ces satellites forment comme un train et passent au dessus de l'équateur toujours en début d'après midi, d'où le nom de A(fternoon)-Train (train de l'après midi!

Pour les plus anciens (comme moi!) "Take the A-train" était aussi un air de jazz popularisé par le divinissime Duke Ellington, à propos d'une rame de métro circulant à Harlem.

 

 

Les scientifiques espèrent en apprendre plus sur les nuages et aérosols en suspension dans l'air et leur influence sur le temps, la qualité de l'air et le climat.

 

Ces nouveaux satellites devraient donner une image 3D de la couverture nuageuse, donc une information sur l'épaisseur des nuages , leur volume et leur quantité d'eau et de glace.

 

 

Ces deux nouveaux satellites orbitent la Terre à 700km d'altitude sur une orbite polaire héliosynchrone, ce qui signifie qu'ils passent tous les jours l'équateur à la même heure locale.

 

Ils nous fournissent la possibilité de comprendre globalement notre atmosphère nous disent les Dr G Stephens de la Colorado State University le PI de Cloudsat et Dr D Winker du Cntre de recherge Langley de la NASA à Hampton (Viginia) PI de Calipso.

 

 

Cloudsat mesure le profil des nuages et détecte les différentes particule grâce à son radar à nuages (cloud radar).

Calipso avec son lidar (radar à base de Laser) détecte (à l'aide d'un télescope embarqué) les aérosols et les particules en suspension. Et ce sur la colonne d'air verticale située sous le satellite.

 

Étudier les nuages c'est étudier la machine Terre, en effet ceux ci retiennent une partie du rayonnement IR émis par le sol (le fameux effet de serre) mais aussi réfléchissent la lumière solaire vers l'espace en l'empêchant d'atteindre le sol. Ces deux phénomènes interagissent l'un avec l'autre et atteignent un équilibre.

L'évolution de cet équilibre nous donnera une indication de l'évolution climatique du siècle en cours.

 

 

Les premières données de Cloudsat arrivent comme celles ci :

 

 

 

L'image supérieure représente les nuages au dessus de la Scandinavie prise par le satellite Terra; le trait AB montre la visée du satellite Cloudsat dont les résultats sont situés dans la partie inférieure.

 

Le rouge indique la présence de gouttelettes de pluie, de cristaux de glace ou de neige (des particules fortement réfléchissantes). Le bleu indique les nuages fins, des cirrus, par exemple. Les lignes aplaties de teinte verte/bleue au bas de l'image représentent le signal au sol

 

 

 

Bon voyage au A-Train!

 

 

POUR ALLER PLUS LOIN :

 

Article en anglais de Space Today sur Aura et Terra et le train de satellites.

 

Description (anglais) de cette constellation de satellites par la NASA.

 

Cloudsat pour voir les nuages en 3D par l'agence spatiale canadienne (en français).

 

Animations de 800kB sur Cloudsat et de 1,16MB sur Cloudsat et Calipso.

 

La mission Cloudsat et les premières images par la NASA.

 

Première lumière de Calipso; document pdf de 1 page et de 1,8MB.

 

Cloudsat et Calipso Press Kit (informations pour la presse avec détails techniques) de Ball Aerospace le fabricant de ces satellites.

 

 

 

 

chickens_up.gif

 

 

ISS : ON PEUT LA VOIR ET LA PHOTOGRAPHIER D'EUROPE CE WEEK END. (14/06/2006)

(Photos dessin ESA, tableau Heavensabove)

 

 

Ce prochain week end de  Juin 2006 (du 17 au 21) on pourra voir dans le ciel européen la station spatiale internationale, vers 1H du matin, elle devrait passer jusqu'à 4 fois par nuit.

 

Les horaires sont bien entendu donnés par nos amis allemands de Heavens above.

 

Il faudra essayer de la photographier comme l'a fait le 12 juin dernier l'observatoire de Munich et dont nous publions la photo ci après.

 

 

 

 

 

 

Voici cette photo de l'ISS prise par nos amis munichois et ses détails :

Pass details:
Date: Monday, 12 June, 2006
Satellite: ISS
Observer's Location: Ramersdorf ( 48.1170°N, 11.6170°E)
Local Time: Central European Summer Time (GMT + 2:00)
Orbit: 336 x 349 km, 51.6° (Epoch 11 Jun)
Sun altitude at time of maximum pass altitude: -14.8°

Event Time Altitude Azimuth Distance (km)
Leaves shadow 02:57:58 16° 272° (W ) 1,017
Maximum altitude 03:00:07 52° 348° (NNW) 442
Drops below 10° altitude 03:02:58 10° 65° (ENE) 1,313
Sets 03:05:00 0° 70° (ENE) 2,154

 

 

 

 

 

À vous de faire mieux, vous pouvez envoyer les meilleures photos à l'ESA à l'e-mail suivant :

contactesa@esa.int

Si vous m'envoyez aussi une belle photo je la mettrai sur ce site.

 

Bonne chasse.

 

Voici les horaires de passage au dessus des principales villes européennes (merci Heavensabove)

 

Berlin
Copenhagen
Lisbon
London
Madrid
Paris
Rome
Stockholm

 

Voilà par exemple les horaires pour Paris  du 14 au 24 Juin 2006. :

© Heavensabove

TOUS LES HORAIRES SONT EN HEURES LOCALES

 

Date

Mag

Starts

Max. Altitude

Ends

Time

Alt.

Az.

Time

Alt.

Az.

Time

Alt.

Az.

14 Jun

-1.0

02:09:42

84

S

02:09:42

84

S

02:12:39

10

ENE

14 Jun

0.3

03:42:12

10

WNW

03:44:59

45

N

03:47:51

10

ENE

15 Jun

1.3

00:59:39

17

E

00:59:39

17

E

01:00:32

10

E

15 Jun

-0.2

02:30:58

19

W

02:32:51

57

NNW

02:35:46

10

ENE

15 Jun

0.1

04:05:24

10

WNW

04:08:13

49

N

04:11:06

10

E

16 Jun

-1.0

01:20:31

69

SW

01:20:40

79

SSW

01:23:43

10

ENE

16 Jun

0.3

02:53:15

10

WNW

02:56:02

45

N

02:58:55

10

ENE

16 Jun

-0.6

04:28:30

10

WNW

04:31:22

73

N

04:34:20

10

ESE

17 Jun

-0.4

00:08:36

36

SSE

00:08:52

37

SSE

00:11:34

10

E

17 Jun

-0.2

01:41:03

10

W

01:43:52

57

NNW

01:46:47

10

ENE

17 Jun

0.1

03:16:26

10

WNW

03:19:15

49

N

03:22:08

10

E

17 Jun

-0.8

04:51:35

10

WNW

04:54:24

56

SSW

04:57:20

10

SE

17 Jun

0.8

22:55:11

10

S

22:57:02

16

SE

22:58:57

10

E

18 Jun

-1.0

00:28:56

10

WSW

00:31:40

77

SSW

00:34:43

10

ENE

18 Jun

0.3

02:04:16

10

WNW

02:07:02

45

N

02:09:54

10

ENE

18 Jun

-0.6

03:39:30

10

WNW

03:42:22

73

N

03:45:20

10

ESE

18 Jun

-0.3

23:17:09

10

SW

23:19:52

36

SSE

23:22:32

10

E

19 Jun

-0.2

00:52:02

10

W

00:54:49

57

NNW

00:57:46

10

ENE

19 Jun

0.1

02:27:25

10

WNW

02:30:13

49

N

02:33:06

10

E

19 Jun

-0.9

04:02:34

10

WNW

04:05:22

57

SW

04:08:18

10

SE

19 Jun

-1.0

23:39:53

10

WSW

23:42:47

82

SE

23:45:40

10

ENE

20 Jun

0.3

01:15:13

10

WNW

01:17:59

45

N

01:20:51

10

ENE

20 Jun

-0.7

02:50:28

10

WNW

02:53:19

72

N

02:56:17

10

ESE

20 Jun

0.2

04:25:49

10

W

04:28:17

25

SW

04:30:45

10

SSE

21 Jun

-0.2

00:02:58

10

W

00:05:45

58

NNW

00:08:41

10

ENE

21 Jun

0.1

01:38:21

10

WNW

01:41:08

49

N

01:44:01

10

E

21 Jun

-0.9

03:13:30

10

WNW

03:16:17

58

SW

03:19:14

10

SE

21 Jun

1.3

04:50:13

10

WSW

04:50:58

11

SW

04:51:42

10

SSW

21 Jun

-1.0

22:50:48

10

WSW

22:53:42

81

SE

22:56:34

10

ENE

22 Jun

0.3

00:26:08

10

WNW

00:28:53

45

N

00:31:45

10

ENE

22 Jun

-0.7

02:01:22

10

WNW

02:04:14

71

N

02:05:57

22

E

22 Jun

1.5

03:36:43

10

W

03:37:11

13

W

03:37:11

13

W

22 Jun

-0.2

23:13:51

10

W

23:16:41

58

NNW

23:19:33

10

ENE

23 Jun

0.1

00:49:14

10

WNW

00:52:01

48

N

00:54:53

10

E

23 Jun

-0.1

02:24:22

10

WNW

02:26:27

40

W

02:26:27

40

W

 

 

Voir l'article de l'ESA.

 

On peut aussi consulter les stations de suivi de la NASA sur la position actuelle de l'ISS.

 

 

 

 

 

chickens_up.gif

 

 

 

LA LUNE A DES PETITS FRÈRES : LES CO-ORBITAUX. (14/06/2006)

 

 

Vous devez vous en rappeler j'en avais parlé (mais avant que je ne publie cette rubrique sur le Net) en Novembre 2002, on avait découvert alors un "petit frère" à la Lune, c'est à dire un autre satellite de la Terre.

 

Voici ce que j'écrivais à l'époque :

 

­"Des astronomes viennent de découvrir par hasard un DEUXIÈME satellite naturel de la Terre, c’est un astéroïde, il s’appelle du joli nom de 2002 AA29, il fait 100m de diamètre

­C’est le fameux LINEAR qui l’a découvert dans son examen systématique du ciel

­C’est un satellite co-orbital (ECA : Earth Coorbital Asteroids en anglais)

­Les satellites partageant notre orbite obéissent aux même lois que les points de Lagrange, leur orbite est en forme de fer à cheval due à des phénomènes de résonance

­Ils s’éloignent et se rapprochent de nous , dans le cas de 2002 AA29, la période est de 95 ans. Il s’approche au plus près de la Terre le 8 janvier 2003, puis repart dans l’autre sens  (voir animation)

­Il en existe quelques autres aussi"

 

 

La combinaison particulière des attractions de la Terre et du Soleil font que malgré l'attraction de la Terre ces types d'astéroïdes s'en éloignent au bout d'un certain temps.

C'est la fameuse orbite en fer à cheval dont je parlais, et pour laquelle s'est spécialisé Paul Wiegert de l'Université Queen's de l'Ontarion (Canada)

 

Il a participé à la découverte du premier de ces objets, l'astéroïde 3753 Cruinthe dans les années 1990.

De tels astéroïdes peuvent être des cibles privilégiées pour de futurs missions spatiales.

 

On vient d'en trouver d'autres : par exemple 2003 YN107 qui vient d'être révélé mais découvert en 1999.

 

Il tourne en une année autour de notre planète et fait une vingtaine de m de diamètre.

Son orbite est aussi en fer à cheval (horseshoe en anglais ou mieux encore en trie bouchon : corkscrew orbit) et a été vérifiée ces dernières années par le JPl. Il est à 0,1UA de la Terre.

 

Son orbite était intéressante, il s'est approché de la Terre puis y est resté quelques années avant de repartir dans quelques temps, ils effectuent une danse spéciale.

 

Il y en a bien d'autres (comme : 2003 YN107, 2002 AA29, 2004 GU9 et 2001 GO2) de ces quasi satellites qui sont listés à la page de Wikipedia.

 

Les plus proches du moment sont 2003 YN107 et 2004 GU9.

 

 

Bref comme dit la chanson : ça s'en va et ça revient ….

 

 

 

 

 

chickens_up.gif

 

 

 

 

CASSINI SATURNE : OH! JANUS SUSPENDS TON VOL.! (14/06/2006)

(photos : NASA/JPL)

 

 

Janus (180km de diamètre) semble comme suspendu au dessus du plan des anneaux de Saturne.

Dans le fond sous le plan des anneaux c'est Prométhée (100km de diamètre), un des satellites gardiens de l'anneau F.

 

On aperçoit aussi dans les anneaux une partie de la division de Cassini (elle fait 4800km de large) qui occupe les ¾ de la photo sur la partie gauche.

 

 

 

 

 

Cette vue fantasmagorique a été prise par Cassini en lumière visible avec son télé le 29 Avril 2006 d'une distance de approximativement 200.000km de Janus et 380.000km de Prométhée.

Pardon à Carolyn, c'est moi qui ai colorié la photo pour donner un peu plus d'atmosphère.

 

 

 

Comme d'habitude, vous trouverez toutes les dernières images de Cassini au JPL

Les animations et vidéos : http://saturn.jpl.nasa.gov/multimedia/videos/videos.cfm?categoryID=17

 

Les prochains survols : http://saturn.jpl.nasa.gov/home/index.cfm

Tout sur les orbites de Cassini par The Planetary Society; très bon!

 

Voir liste des principaux satellites.

 

 

 

 

 

 

chickens_up.gif

 

 

 

 

 

CASSINI-SATURNE :ENCELADE EN FLAGRANT DÉLIT D'ÉVAPORATION.. (14/06/2006)

(Photos NASA/JPL)

 

 

Comme on le sait le satellite Encelade (500km de diamètre) émet des geysers d'eau et de glace par son Pôle Sud.

 

Cassini vient encore une fois de le photographier et cette fois ci de loin et contre le disque de Saturne, on remarque en effet (clic sur l'image pour un peu plus de détails) sur cette photo, les émanations glacées de ce satellite.

 

Afin de rendre cette image plus simple à comprendre voici son négatif, où les anneaux sont plus faciles à reconnaître.

Les fuites du Pôle Sud sont aussi plus faciles à identifier.

 

 

Ces images ont été prise le 4 Mai 2006 avec la caméra télé de Cassini d'une distance de 2 millions de km d'Encelade.

 

 

C'est un des corps les plus actifs géologiquement du système solaire et qui mériterait une mission à lui tout seul.

 

 

 

 

chickens_up.gif

 

 

 

 

 

 

LES ROVERS MARTIENS : SPIRIT ET LA MÉTÉORITE. (14/06/2006)

(Photos NASA/JPL)

 

Spirit bien qu'étant parqué pour l'hiver était jaloux de son compère Opportunity qui avait découvert par hasard près de son bouclier thermique il y a quelques temps une météorite, l'a enfin rattrapé, on pense.

 

En effet la pierre que l'on voit au premier plan sur cette photo prise par Spirit le 12 Avril 2006 (sol 809) ressemble bigrement à celle découverte autour du bouclier de Opportunity, je les ai mis sur la même photo aux fins de comparaison.

 

 

 

Cette roche a été nommée Allan Hills (comme l'endroit de l'Antarctique où l'on a trouvé une météorite martienne) elle a la mêle texture que la roche météoritique d'Opportunity.

 

Le mini TES (un spectromètre infrarouge pour étudier la composition minéralogiques des roches et des sols, en mesurant le rayonnement naturel IR émis par ces objets) de Spirit montre que cette roche (et en fait aussi une roche à côté hors du champ de cette image) réfléchit énormément la lumière, ce sont très probablement des météorites.

 

Cette photo est en "fausse" couleur afin de rendre compte des variations d'intensité lumineuse. (filtres :753-nanometer, 535-nanometer, and 432-nanometer).

 

Pour information, toutes les roches situées dans l'environnement de son parking hivernal, sont baptisées de noms liés à des stations de l'Antarctique, ainsi en ont décidé les contrôleurs US.

 

 

 

Les meilleures photos sont classées dans le planetary photojournal que vous pouvez retrouver à tout instant:

http://photojournal.jpl.nasa.gov/targetFamily/Mars

 

Où sont les rovers maintenant, cette page de la NASA vous donne la carte précise des chemins et emplacements.

 

Les images en couleur par des amateurs: http://www.lyle.org/~markoff/

Comprendre les couleurs : http://www.highmars.org/niac/education/mer/mer00b.html

Les rapports de mission par Steve Squyres (responsable mission) mis à jour régulièrement. (anglais)

 

 

 

 

 

 

 

chickens_up.gif

 

 

 

 

LES ROVERS MARTIENS : OPPORTUNITY : ON THE ROAD AGAIN ! (14/06/2006)

(Photos NASA/JPL)

 

Nous avions laissé notre sympathique robot la semaine dernière prisonnier des sables avant son arrivée à Victoria, il a réussi à se désensabler ces jours ci.

 

On voit sur l'animation gif suivante (2,3MB) une des roues en train de se dégager de l'ensablement. (film des séquences prises entre fin mai et début juin 2006).

 

 

 

La voie est maintenant libre pour atteindre le cratère Victoria, du moins on l'espère.

 

La cible est à 800m, Go Opportunity, Go!

 

 

 

En cette mi-Juin 2006  Opportunity en est à son 8ème kilomètre! Un record!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les meilleures photos sont classées dans le planetary photojournal que vous pouvez retrouver à tout instant:

http://photojournal.jpl.nasa.gov/targetFamily/Mars

 

Où sont les rovers maintenant, cette page de la NASA vous donne la carte précise des chemins et emplacements.

 

Les images en couleur par des amateurs: http://www.lyle.org/~markoff/

Comprendre les couleurs : http://www.highmars.org/niac/education/mer/mer00b.html

Les rapports de mission par Steve Squyres (responsable mission) mis à jour régulièrement. (anglais)

 

 

 

chickens_up.gif

 

 

 

 

MARS EXPRESS :APOLLINARIS PATERA ET SA CALDERA  (14/06/2006)

(Photos ESA/HSRC/ G Neukum)

 

 

 

 

Ces images ont été prises par la caméra HRSC à bord de Mars Express de la région Apollinaris Patera (Patera = disque aplati ou soucoupe en latin), située au Nord du cratère Gusev où s'est posé Spirit.

 

On voit en détail la caldera (cône du volcan qui s'est effondré) de cet ancien volcan de 5km de haut et approximativement 250km de base.

 

C'est un volcan du type "Shield volcano" que l'on traduit en français par volcan bouclier. Ce sont des volcans formé par des coulées fluides et souvent en pente très douce comme les volcans Hawaïens (Mauna Kea par exemple).

 

Cette image en fausse couleur fait ressortir les nuages et la brume en bleu.

 

 

 

Bien entendu la caméra HRSC nous permet d'obtenir une parfaite photo 3D anaglyphe , sortez donc vos lunettes bleu-rouge, mais attention cette image fait 13MB!!!

 

 

 

 

Toutes les nouvelles de Mars Express depuis le début dans les archives de ce site.

 

 

 

 

 

chickens_up.gif

 

 

 

UN SITE INTERNET À DÉCOUVRIR :.JACQUES CROVISIER CHANGEMENT D'ADRESSE (14/06/2006)

(ce paragraphe est le votre si vous avez un site astro à nous faire connaître, n'hésitez pas à nous contacter)

 

Notre ami Jacques Crovisier de l'Observatoire de Paris nous signale que les adresses de ses pages web viennent de changer.

 

Voici sa page personnelle ainsi que son superbe site "Les comètes pour les nuls" que je vous conseille de revisiter.

 

 

Mais Jacques a une passion, Jules Verne , aussi a t il écrit sur cet auteur quant à ses liens avec l'astronomie.

 

 

 

chickens_up.gif

 

 

 

JUVISY : FESTIVITÉS FLAMMARION, ÉRIC LEMAÎTRE Y ÉTAIT. (14/06/2006)

(Photos Éric Lemaître)

 

Centrés sur deux jours, les journées Camille Flammarion (dédiées au célèbre astronome) ont accueillis un public nombreux et intéressé. Elles eurent lieux à l’observatoire de Juvisy-sur-Orge les 3 et 4 juin 2006.

Des stands ont été dressés dans le parc, de diverses associations dont le Club des amis de Camille Flammarion.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des lunettes et télescopes ont été montés pour y voir la surface solaire et avec quelques lunettes Coronado, le public a pu voir une surface légèrement granuleuse de couleur rouge-orangé avec sur le bas de l’image, une belle protubérance et d’autres plus petites sur sa gauche.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme probablement pour la journée du dimanche, ce samedi a été riche

 en information. Des conférences ont eu lieu dans un bâtiment communal à côté de l’observatoire, mais aussi de très bon conseils autour des instruments d’observations et des stands ; où nous avons pu voir Hélène Reys qui nous a parlé avec conviction de sa passion et de ses découvertes sur les météorites.

Étaient également présent sur ces mêmes lieux, Gilles Dawidovicz et le directeur du Parc des étoiles de Triel-sur-Seine.

 

 

 

 

 

En petit groupe de 4 à 6 personnes, nous avons pu visiter et voire la lunette de l’observatoire. Effectivement pour des raisons de sécurité, nous ne pouvions être plus nombreux à la fois.

 

De cet aperçu que je vous ai donné car j’y suis allé l’après-midi du samedi, ce week-end astronomique devait se continuer en soirée et dans la nuit pour des observations (tout dépend du temps) ; et également le lendemain pour la suite des festivités.

 

 

 

 

Voir aussi le compte rendu de ces journées sur le site de la SAF.

 

 

 

 

chickens_up.gif

 

 

 

 

LIVRE CONSEILLÉ :.COMPRENDRE L'UNIVERS PAR L.CARDON CHEZ VUIBERT. (14/06/2006)

 

 

Voici un petit livre d'astronomie bien fait et à la portée de tous.

On y trouve une histoire chronologique de l'astronomie et des principales découvertes astronomiques, depuis les Grecs jusqu'à la théorie des cordes.

 

On y trouve aussi les portraits des principaux acteurs de cette grande aventure.

 

Ludovic Cardon n'est pas un astronome, il est informaticien passionné d'astronomie, et il nous fait découvrir cette science avec des mots simples et compréhensibles.

 

Des tableaux et figures illustrent aussi clairement son propos.

 

 

 

Comme caution scientifique deux grandes figures de l'astro : Rémi Cabanac astronome résident au télescope CFHT Canada-France-Hawaï. Qui en a écrit la préface et Jean Audouze Astrophysicien, directeur de recherche au CNRS et ancien directeur du Palais de la Découverte en a écrit la postface. Tous deux bien connus de nos lecteurs.

 

Le Big Bang est particulièrement bien expliqué avec des comparaisons qui nous permettent de juger de l'échelle des temps et de volume.

 

Voici le sommaire de cet ouvrage :

 

Chapitre 1 : La matière

Chapitre 2 : L'histoire de l'Univers

Chapitre 3 : L'Univers aujourd'hui

Chapitre 4 : Les artisans de l'astronomie

Chapitre 5 : Les mécaniques célestes

Chapitre 6 : Un monde philosophale

Épilogue

Annexes

 

 

C'est un ouvrage clair ou tout le monde devrait trouver ce qu'il cherche, les explications ne sont pas confuses et peuvent servir de base pour fouiller plus en détail certains sujets.

J'ai personnellement beaucoup apprécié le chapitre sur l'histoire de l'Univers et celui sur les artisans de l'astronomie.

 

 

prix : 23 €  224 pages ISBN : 2-7117-7156-3

 

 

 

 

 

 

chickens_up.gif

 

 

 

 

 

 

LES MAGAZINES CONSEILLÉS :.AIR ET COSMOS SPÉCIAL MARS (14/06/2006)

 

 

Air et Cosmos sort depuis quelques jours un numéro spécial consacré à Mars et à la conquête spatiale.

 

 

C'est un Hors Série à 7€.

 

Bonne lecture.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

chickens_up.gif

 

 

 

 

C'est tout pour aujourd'hui!!

 

Bon ciel à tous!

 

JEAN PIERRE MARTIN

 

 

Astronews précédentes : ICI